Napoleon & Empire

Bataille de La Favorite

Date et lieu

  • 16 janvier 1797, à La Favorite, près de Mantoue, dans le nord de l’Italie.

Forces en présence

  • Armée française (environ 15 000 hommes) sous le commandement du général Napoléon Bonaparte. 
  • Armée autrichienne (environ 15 000 hommes) sous les ordres des généraux Dagobert Sigismund von Wurmser et Giovanni Provera. 
Bataille de La Favorite (detail)
« Bataille de La Favorite » (détail). Peint par Carle Vernet.
Agrandir

Le général Wurmser, bloqué dans Mantoue  par les troupes françaises depuis août 1796, tente ce jour-là une sortie, combinée avec l’arrivée d’une colonne de secours sous le commandement du général Giovanni Provera.

Provera dispose de 6 à 7 000 hommes. Wurmser de 8 à 10 000. Entre eux, le général Sérurier ne peut leur en opposer, le 15 janvier, que 6 000. Mais au lieu de profiter immédiatement de leur supériorité numérique, les généraux autrichiens préfèrent attendre le lendemain pour engager le combat. Probablement sont-ils persuadés que Napoléon Bonaparte, qui est impliqué depuis la veille dans une bataille près de Rivoli, à soixante kilomètres de là, ne pourra pas intervenir à temps.

Cette erreur d’appréciation va leur coûter cher. Le 16, à six heures du matin, quand il exécute sa sortie, Wurmser trouve en face de lui les troupes de Bonaparte arrivées dans la nuit. Provera, pour sa part, est contenu par celles de Masséna et de Victor, que le général en chef français a rassemblées la veille et emmenées avec lui. Les Autrichiens doivent bientôt se rendre à l’évidence : ils ne perceront pas.

Après quelques heures de combat, Wurmser n’a plus qu’à ramener ses troupes dans Mantoue. Provera qui se retrouve, lui, après l’arrivée tardive d’Augereau sur le champ de bataille, face à des ennemis presque quatre fois plus nombreux que ses propres hommes, n’a pas d’autre choix que de mettre bas les armes. Il s’y résout vers dix heures du matin et en donne l’ordre à ses 6 700 soldats qui viennent rejoindre l’immense cohorte des prisonniers de Rivoli. En trois jours, l’armée autrichienne, forte de 42 000 hommes, en a perdu 26 000.

La Favorita : le champ de bataille et la villa
Le champ de bataille et la villa des Gonzague à La Favorita

Après cette bataille, la capitulation de Mantoue ne peut plus tarder. Elle a lieu, en effet, le 2 février suivant.

*  *  *

Témoignages

Mémoires pour servir à l'Histoire de France sous Napoléon. Tome III. Comte Charles-Christian de Montholon.

Provera communiqua avec Mantoue par une barque au travers du lac, et concerta les opérations du lendemain. Le 16, au jour, Wurmser sortit avec la garnison et prit position a la Favorite. A une heure du matin, Napoléon plaça le général Victor, avec les quatre régiments qu'il avait amenés, entre la Favorite et Saint-Georges, pour empêcher la garnison de Mantoue de se joindre a l'armée de secours. Serrurier, a la tête des troupes du blocus, attaqua la garnison ; la division Victor attaqua l'armée de secours ; c'est a cette bataille que la 57ème mérita le nom de Terrible. Elle aborda la ligne autrichienne et renversa tout ce qui voulut résister ; a deux heures après midi, la garnison ayant été rejetée dans la place, Provera capitula et posa les armes. Beaucoup de drapeaux, des bagages, des parcs, 6 000 prisonniers et plusieurs généraux tombèrent au pouvoir du vainqueur. Pendant ce temps-là, une arrière-garde que Provera avait laissée a la Molinella, fut attaquée par le général Point de la division Augereau, battue et prise ; il ne s'échappa du corps de Provera que 2 000 hommes qui restaient au-delà de l'Adige ; tout le reste fut pris ou tué. Cette bataille fut appelée bataille de la Favorite, du nom d'un palais des ducs de Mantoue, situé près du champ de bataille.

Crédit photos

 Photos par Lionel A. Bouchon.
 Photos par Marie-Albe Grau.
 Photos par Floriane Grau.
 Photos par Michèle Grau-Ghelardi.
 Photos par Didier Grau.
 Photos par des personnes extérieures à l'association Napoléon & Empire.
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Vous êtes ici : Accueil > La Guerre > Campagnes et batailles > Bataille de La Favorite
Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]
Site conçu pour une résolution minimum de 1280 x 800 pixels. Dernière modification : 2017-01-13 20:14:56.
Copyright © 2008-2018 Lionel A. Bouchon email et Didier Grau
Hit-Parade

Site optimisé pour mobile Imprimer cette page
Haut de page