Napoleon & Empire

La Campagne d'Italie de 1796-1797 au jour le jour

En un peu plus d'un an, d'avril 1796 à avril 1797, le général Napoléon Bonaparte, à la tête d'une armée pourtant mal préparée et mal équipée, va s'imposer de manière magistrale et inouïe face aux Sardes puis aux Autrichiens, sur un vaste territoire du nord de l'Italie (actuelles régions de Ligurie, Piémont, Lombardie, Emilie-Romagne, Toscane, Marches, Vénétie, Trentin-Haut-Adige et Frioul).

Nous avons suivi les traces du jeune général, et recherché non seulement les champs de bataille, mais aussi les lieux où il séjourna lors de cet extraordinaire périple. L'iconographie en résultant s'enrichira au fur et à mesure de nos prochains séjours sur place.

Opérations militaires de la première Campagne d'Italie  Les opérations militaires de la première Campagne d'Italie

Avril 1796

Mois d'avril 1796
  • 2 avril - Ayant quitté Nice  au matin, Napoléon Bonaparte couche le soir-même à Menton , au 3 de la rue de Bréa  .
  • 3 avril - Il est à Porto-Maurizio, près d'Oneglia.
  • 4 avril - Il installe son Quartier Général à Albenga, au Palazzo Rolandi Ricci .
  • 9 avril - Napoléon Bonaparte se rend à Savona, où il réside au Palazzo Ferrero Colonna Cambiaso  .
  • 12 avril - Ce jour-là, Napoléon Bonaparte quitte Savona  à 1 heure du matin, et assiste depuis la hauteur de Casabianca à la bataille de Montenotte, première confrontation d'envergure de la Campagne d'Italie, qui se donne à Montenotte Superiore , en Ligurie [actuellement commune de Cairo-Montenotte, province de Savona]. Après avoir mangé à Altare , Napoléon Bonaparte installe le soir son Quartier Général à Carcare , Casa Ferrero  [Piazetta 20].
  • 13 avril - Nouveaux affrontements à Millesimo , où le général Charles Augereau défait à son tour les Sardes du général Giovanni Provera. Le même jour et le lendemain, les affrontements se tiennent non loin de là, pour la prise du château en ruines de Cosseria .
  • 14 et 15 avril - C'est à Dego , au nord de Cairo Montenotte, que le général André Masséna s'illustre à son tour.
  • 17 avril - Le général Bonaparte installe son Q.G. à Millesimo [actuel hôtel de ville]  .
  • 18 avril - Le général Bonaparte se rend à Ceva puis à Salicete [Saliceto], où il couche au château [à l'angle des actuelles Via Molino et Via Vittorio Emanuele].
  • 19 avril - Il se rend à Ceva, puis à Lesegno (village parfois orthographié Lesogno dans les sources d'époque), où il arrive vers minuit. Il dort au château .
  • 20 avril - Il se rend à San Paolo puis déjeune à Gandolfi Sottani, enfin rentre à Lesegno.
  • 21 avril - La bataille de Mondovì met aux prises les Français à 13 000 Sardes sous les ordres du général Michelangelo Alessandro Colli-Marchi. Napoléon Bonaparte la dirige depuis le Bric della Guardia à Briaglia. Au soir, il retourne au château de Lesegno .
  • 23 avril - Après avoir reçu des offres d'armistice, Napoléon Bonaparte quitte Lesegno pour Carrù  où il installe son Q.G.  [actuel n° 22 de la Via Mazzini].
  • 25 avril - Napoléon Bonaparte quitte Carrù et s'installe à Cherasco, au palais Salmatoris [au n° 29 de l'actuelle Via Vittorio Emanuele II ; ce palais est aujourd'hui dénommé palais de la Paix].
  • 28 avril - Un armistice est signé à Cherasco avec les représentants du roi de Sardaigne.
  • 30 avril - Napoléon quitte Cherasco, passe par Cravanzana et Alba, et atteint Acqui [Acqui Terme] où il s'installe.

Mai 1796

Mois de mai 1796
  • 2 mai - Ayant quitté Acqui, Napoléon Bonaparte se rend à Bosco Marengo et loge au couvent de Santa Croce .
  • 3 mai - Napoléon part pour Sale avec 500 cavaliers commandés par le général Charles Édouard Jennings de Kilmaine, puis au soir arrive à Tortone [Tortona] où il avait été précédé par 1500 hommes sous les ordres du général Jean-Baptiste Meynier. Il s'installe au fort S. Vittorio qui domine la ville [détruit en avril 1801, il n'en subsiste que la tour de l'église S. Amadeo].
  • 6 mai - Ayant quitté Tortone, il longe à distance la rive droite du Pô, passant par Voghera, s'arrêtant à Broni puis rejoignant l'avant-garde de ses troupes à Castel San Giovanni.
  • 7 mai - Il se met en route à 4 heures du matin, pour Plaisance [Piacenza] ; il descend au Palazzo Scotti di Sarmato [angle Via S. Siro et Via Pietro Giordani].
  • 8 mai - Il se rend à Pizzighettone  pour y étudier la possibilité de franchissement de la rivière Adda, puis rentre à Plaisance.
  • 10 mai - Il quitte Plaisance avant l'aube en direction du nord, passe le Pô au lieu-dit Ca' Rossa, et arrive à Casalpusterlengo  à 3 heures du matin. Il y passe quelques heures dans la maison des Avv. Carlo-Antonio et Francesco Pedroli, où il se concerte avec André Masséna et Charles Édouard Jennings de Kilmaine. Puis il se dirige vers Zorlesco  , qu'il atteint à 7 heures. Il avance sur Lodi  à la tête de l'avant-garde. A compter de 10 heures se déroule la bataille du pont de Lodi , qui voit les Autrichiens culbutés et l'Adda  franchie. Il couche à Lodi, au Palazzo Modignani .
  • 12 mai - Il quitte Lodi à 3 heures, passe par Ombriano puis s'arrête à Crema  où, en compagnie du commissaire à l'armée Christophe Saliceti, il rencontre le Podestà Zan Battista Contarini. Puis il continue sur Castelleone, Formigara, Soresina et couche à Pizzighettone.
  • 13 mai - Il retourne à Lodi, où il couche.
  • 15 mai - Napoléon Bonaparte part pour Milan [Milano] , conquise la veille par Masséna, où il est reçu par l'archevêque Filippo Maria Visconti. Après un banquet donné le soir au Palazzo Reale, il passe la nuit à l'Archevêché. Il reste dans la capitale lombarde jusqu'au 23, séjournant au palais Serbelloni  [actuel n° 16 du Corso Venezia où une plaque commémorative rappelle son passage].
  • 23 mai - Il retourne à Lodi, où se trouve toujours le Quartier Général. Il y discute avec son chef d'Etat-major Louis-Alexandre Berthier.
  • 24 mai - Apprenant l'insurrection de Pavie, il prend la direction de Milan.
  • 25 mai - Il passe par Binasco , village révolté, qu'il fait brûler (certaines sources placent cet épisode le 24). Il arrive à Milan, où il réunit les autorités pour les menacer de représailles en cas de nouvelle insurrection.
  • 26 mai - Napoléon Bonaparte se rend à Pavie [Pavia] où il descend au collège Novarese ou Collegio Caccia, dans la partie occidentale de la ville [aujourd'hui au n° 20 de la Viale Matteotti]. De là il part vers l'est-nord-est pour Lodi et Soncino , où il loge à la Casa degli Azzanelli .
  • 27 mai - Il arrive à Brescia, et s'installe au monastère Santa Eufemia  [actuelle caserne Goito, au n° 66 du Corso Magenta].
  • 29 mai - Il se rend à Calcineto [Calcinato], puis à la nuit tombée prend la direction de Borghetto .
  • 30 mai - Ce jour-là se déroule la bataille de Borghetto, sur la rivière Mincio , au pied du château de Valeggio . Alors qu'il déjeune avec Joachim Murat et André Masséna au Palazzo Guarienti, son Q.G. de Valeggio  [au n° 27 de l'actuelle Via Antonio Murari], Napoléon manque d'être capturé par les Autrichiens, mais parvient à s'échapper avec ses convives. Cette mésaventure va lui faire décider de la création d'un corps de guides chargé de son escorte et de sa protection, qui deviendra sous l'Empire le corps des chasseurs à cheval de la Garde Impériale.
  • 31 mai - Parti dans la nuit, il est à l'aube à Rivoli Veronese , puis redescend au sud à Castelnuovo del Garda , dont il s'empare, avant d'entrer à Peschiera , sur la rive sud du Lac de Garde.

Juin 1796

Mois de juin 1796
  • 1er et 2 juin - A Peschiera, Napoléon loge au château fortifié. Le 1er, il reçoit Antonio Maria Ravaschieri Fieschi Pinelli Pignatelli, prince de Belmonte, ministre du Royaume de Naples.
  • 3 juin - Ayant quitté Peschiera, Napoléon se rend successivement à Castiglione (delle Stiviere ou Mantovano ?), à Vérone [Verona] où il installe son Q.G. au Palazzo Emilei  [devenu en 1854 Palazzo Emilei-Forti ; une plaque commémorative sur sa façade y indique cependant une arrivée de Bonaparte le 1er juin], et part nuitamment pour Roverbella .
  • 4 juin - Il descend vers Mantoue  au sud, et aux portes de la cité s'empare du faubourg Saint-Georges [San Giorgio Mantovano]. Après un passage à La Favorita, il couche à Brescia.
  • 5 juin - A Brescia, une nouvelle entrevue avec le prince de Belmonte-Pignatelli, en présence de l'ambassadeur André-François Miot (futur comte de Mélito), aboutit à la signature d'une suspension d'armes avec le Royaume de Naples.
  • 6 juin - Il se rend à Milan, où il reste jusqu'au 12. Deux allers-retours à Bologne [Bologna] les 8 et 10 sont cités par plusieurs auteurs, mais compte tenu des 217 kilomètres séparant les deux villes et des vitesses de déplacement en cette fin de XVIIIème siècle, ils nous paraissent improbables.
  • 7 juin - Il reçoit Don José Nicolás de Azara y Perera, ambassadeur d'Espagne à Rome et médiateur de la paix avec le Saint-Siège.
  • 12 juin - Il quitte Milan pour Pavie.
  • 13 juin - Il se rend à Tortone. Il y reste jusqu'au 17, au fort S. Vittorio comme en mai, écrivant plusieurs lettres à Joséphine.
  • 17 juin - Il part vers l'est, en direction de Bologne, qu'il atteint le surlendemain après être passé par Modène [Modena].
  • 19 au 24 juin - Il est à Bologne , logeant au palais Pepoli [Via Castiglione] et au palais Caprara, siège de la préfecture [situés tous deux de part et d'autre de la cathédrale]. Il y reçoit des diplomates espagnols et du Saint-Siège, dont le chevalier d'Azara - déjà rencontré le 7 à Milan - et le marquis Antonio Gnudi ; une convention d'armistice est signée avec ces derniers le 23.
  • 25 juin - Il se rend à Pistoia, au nord-ouest de Florence, par la nouvelle route "Modenese" à travers les Apennins inaugurée en 1791.
  • 26 juin - Cap au sud-ouest en direction de Livourne [Livorno], port toscan sur la mer Tyrrhénienne, où il arrive le 27 et où il séjourne deux jours.
  • 27 juin - Napoléon rencontre Francesco Spannocchi Piccolomini, Gouverneur de Livourne, rue Borgo Reale [aujourd'hui au n° 211 de la Via Garibaldi].
  • 29 juin - Il se rend à San Miniato, à l'est, pour une visite chez le chanoine Filippo Buonaparte ; ce dernier lui offre, ainsi qu'à son état-major, un magnifique dîner, et l'héberge pour la nuit au Palazzo Buonaparte [entre les actuelles Via Maioli et Piazza XX Settembre].
  • 30 juin - Napoléon retourne à Livourne, puis part vers Florence [Firenze]  qu'il atteint à 19 heures. Il loge durant deux jours chez André-François Miot au Palazzo Ximenes da Sangallo [de nos jours au n° 68 de la Via Porta Pinti].

Juillet 1796

Mois de juillet 1796
  • 1er juillet - Au Palazzo Pitti  de Florence, Napoléon est l'hôte pour déjeuner du grand-duc Ferdinand de Habsbourg, frère de l'empereur François II. Il visite la Galerie des Offices , et tombe en admiration devant la Vénus de Médicis (sculpture qu'il fera transférer au Louvre en 1803).
  • 2 juillet - Il retourne à Bologne.
  • 3 juillet - Il se rend à Carpi, au nord de Modène, où il loge au château (Palazzo dei Pio).
  • 4 juillet - Il installe son Q.G. à Roverbella  (parfois orthographiée Roverbello dans les documents d'époque), où il reste jusqu'au 8.
  • 8 juillet - Il part pour Vérone.
  • 10 juillet - Il se rend à Porto-Legnago (au sud-est de Vérone, sur l'Adige) pour inspecter la forteresse.
  • 11 juillet - Il retourne à Vérone, par Marmirolo et Roverbella.
  • 13 juillet - Il quitte Vérone pour Milan.
  • 15 juillet - Il se porte sur Marmirolo  (au nord de Mantoue), où il reste jusqu'au 19, avec des allers-retours à San Giorgio Mantovano.
  • 19 juillet - Il quitte Marmirolo pour Castiglione ; il y reste quatre jours.
  • 23 juillet - Retour à Vérone pour le général en chef.
  • 25 juillet - Il court au devant de Joséphine, laquelle vient de Milan par Cassano d'Adda, qui le rejoint enfin ; ils se rendent à Brescia, où ils séjournent jusqu'au 28 au palais Fenaroli  [actuel palais Bettoni-Cazzago, au n° 17 de la Via Marsala].
  • 28 juillet - Le couple Bonaparte quitte Brescia à 22 heures, en direction de Castelnuovo (à l'ouest-nord-ouest de Mantoue).
  • 29 juillet - Tandis que Joséphine, voulant rejoindre Brescia, essuie le feu ennemi vers Mantoue, Napoléon Bonaparte, arrivé à Peschiera à l'aube, gagne Montechiaro [Montichiari]  et Castelnuovo del Garda.
  • 30 juillet - Il déploie une énorme activité, se déplaçant sur Desenzano, Castiglione delle Stiviere, Castelnuovo del Garda  , avant de tenir un conseil de guerre le soir à Roverbella.
  • 31 juillet - Il passe à Goïto puis marche nuitamment sur Brescia.

Août 1796

Mois d'août 1796
  • 1er août - Napoléon arrive à Brescia à 10 heures. Il se rend à Montechiaro [Montichiari] à 16 heures, puis porte son Q.G. à Castenedolo , au sud-est de Brescia, précisément à la Casa Baschi  [actuel n° 8 de la Via Manzoni].
  • 2 août - Après un nouveau passage à Brescia, puis à Calcinato où il s'arrête au Palazzo Briggia Filippini  [aujourd'hui au n° 89 de la Via Giuseppe Garibaldi], il retourne à Montechiaro [Montichiari], où il s'installe au Palazzo Monti  [Via XXV Aprile, n° 237 actuellement].
  • 3 août - La bataille de Lonato voit s'affronter Français et Autrichiens sur un front allant de Salo, sur la rive occidentale du Lac de Garde, au nord, à Castiglione delle Stiviere  au sud ; le général en chef se montre à Lonato, Castiglione et Castenedolo. Le général Peter Vitus von Quasdanowich est mis en déroute.
  • 4 août - Napoléon se porte sur Lonato puis Castiglione.
  • 5 août - Ce jour-là se tient, à Castiglione delle Stiviere , une bataille majeure de la campagne d'Italie, à l'issue de laquelle c'est Dagobert von Würmser qui est vaincu ... Bonaparte passe la nuit à son Q.G. , sur la Piazza Colonna [actuelle Piazza Ugo Dallo].
  • 6 août - Après s'être rendu à Peschiera, Napoléon Bonaparte revient à Castiglione  pour y rédiger à l'attention du Directoire le compte-rendu de la bataille.
  • 7 août - Napoléon se porte sur Vérone, qu'il atteint à 22 heures et dont il doit faire enfoncer les portes. Il reste jusqu'au 9 dans la ville des Capulet et des Montaigu.
  • 10 au 24 août - Il est à nouveau à Brescia, séjour durant lequel il se rend à Storo le 16 et à Salo le 17. Le 19, il a un entretien houleux avec le cardinal Alessandro Mattei, archevêque de Ferrare, qu'il fait emprisonner pour avoir tenté de restaurer le pouvoir pontifical dans sa ville.
  • 25 août - Napoléon retourne à Milan, où il reste auprès de Joséphine jusqu'au 29. Certaines sources lui font faire un aller-retour à Vérone le 26 ; cela nous semble peu vraisemblable, 160 kilomètres séparant les deux villes, sans compter la présence affectueuse de son épouse à Milan ...
  • 30 août - Il est à Brescia.
  • 31 août - Il quitte Brescia pour Desenzano.

Septembre 1796

Mois de septembre 1796
  • 1er septembre - Napoléon se rend à Peschiera.
  • 2 septembre - Il va à Verone.
  • 3 septembre - Il est à Ala  puis Serravalle , sur l'Adige .
  • 4 septembre - Il retourne à Ala, puis participe à la bataille de Roveredo [Rovereto], ville  au nord-est du Lac de Garde .
  • 5 septembre - Il entre à Trente [Trento]  dans l'après-midi, et y couche au Palazzo Pretorio .
  • 6 septembre - Il se rend avec 15 000 hommes à Borgo-di-Val-Suganna [Borgo Valsugana] , à l'est de Trente ; il y dort dans une maison  [à l'actuel n° 18 de la Via Padri Marco e Maurizio Morizzo] proche de l'église Nativita' di Maria.
  • 7 septembre - Il descend la Brenta, repousse Wurmser à la hauteur de Primolano, et continue jusqu'à Cismon del Grappa, où il bivouaque au milieu des soldats.
  • 8 septembre - Il continue à descendre la Brenta, passe par Solagna et affronte les troupes de Wurmser à Bassano del Grappa . Il s'installe pour deux jours à Bassano, au palais Roberti  [de nos jours au n° 34 de la Via da Ponta].
  • 10 septembre - Le général Bonaparte prend la direction du sud-ouest, et s'arrête pour la nuit à Montebello Vicentino , à la Villa Giovanni  [à l'actuel n° 40 de la Via XXIV Maggio].
  • 11 septembre - Direction Cerea, au sud-sud-ouest, où il échappe de justesse à la capture.
  • 12 septembre - Il remonte sur Ronco all'Adige.
  • 13 septembre - Il va à Castellaro Lagusello , au sud du Lac de Garde, et installe son Q.G. à la Villa Arrighi .
  • 14 septembre - Il prend la direction de Mantoue, mais en vue de la ville subit un échec à Due-Castelli [Castelbelforte].
  • 15 septembre - Il se bat à San Giogio Mantovano et à La Favorita, obligeant Wurmser à s'enfermer à Mantoue.
  • 16 septembre - Retour à Due-Castelli.
  • 17 et 18 septembre - Il passe deux jours à Vérone.
  • 19 septembre - Retour sur Milan, où il retrouve Joséphine.
  • 20 au 30 septembre - Il séjourne dans la capitale lombarde.

Octobre 1796

Mois d'octobre 1796
  • 1er au 11 octobre - Toujours à Milan, avec son épouse.
  • 12 octobre - Il part en direction de Modène [Modena], passant par Plaisance [Piacenza].
  • 13 octobre - A 6 heures du matin, il est à Parme, puis gagne Modène.
  • 14 octobre - Il se trouve à Modène.
  • 15 octobre - En compagnie de son frère Louis, du général Berthier, de Marmont et Antoine Christophe Salicetti, et d'une escorte de 24 hussards, il se rend à Novellara et Guastalla, au nord-ouest, puis revient sur Modène.
  • 16 et 17 octobre - Souffrant, il garde la chambre le 16 et se repose le 17 à Modène.
  • 18 octobre - Il quitte Modène pour Bologne, qu'il atteint le soir.
  • 19 octobre - Il part pour Ferrare [Ferrara], où il reste jusqu'au 21.
  • 21 octobre - Napoléon a un entretien avec le cardinal Alessandro Mattei, archevêque de Ferrare, à qui il demande d'aller à Rome prier le pape Pie VI d'engager des pourparlers de paix.
  • 22 octobre - Il est à Vérone avec Joséphine, et y demeure jusqu'au 26.
  • 27 octobre - Il fait un saut à Peschiera, où il passe la journée.
  • 28 au 31 octobre - Il séjourne à Vérone.

Novembre 1796

Mois de novembre 1796
  • 1er au 3 novembre - Toujours à Vérone.
  • 4 novembre - Il se rend à Montebello Vicentino , où il dort.
  • 5 novembre - Il va à Vicence [Vicenza].
  • 6 novembre - Il est défait par le général Josef Alvinczy von Borberek près de Bassano del Grappa.
  • 7 novembre - Il est à Rivoli Veronese .
  • 8 novembre - Il revient à Vérone, où il reste trois jours.
  • 11 novembre - Il sort de Vérone pour se battre à Caldiero, à l'est de la ville, et à San Massimo, dans les faubourgs ouest.
  • 12 novembre - Nouvel affrontement à Caldiero.
  • 13 novembre - Il quitte Vérone pour Villafranca di Verona .
  • 14 novembre - Napoléon retourne à Vérone pour rejoindre l'armée, puis sort de la ville par la Porta Nuova et se rend à Ronco all'Adige.
  • 15 au 17 novembre - Ces trois journées voient s'affronter les Français et les Autrichiens entre Ronco (où Napoléon a son Q.G.) et Arcole , où la prise du pont  sur l'Alpone  voit s'écrire une des plus belles pages de la campagne d'Italie.
  • 18 novembre - Repos à Ronco après la bataille.
  • 19 novembre - Retour à Vérone, où il reste une semaine.
  • 25 novembre - Il part pour Milan, où il arrive le 27 ; mais Joséphine n'y est pas  ...
  • 28 au 30 novembre - Il est à Milan ...

Décembre 1796

Mois de décembre 1796
  • 1er au 17 décembre - Napoléon reste à Milan. Le 1er, il a une entrevue avec le général Henri-Jacques-Guillaume Clarke (futur duc de Feltre), envoyé par le Directoire.
  • 18 au 21 décembre - Il est à Vérone.
  • 22 au 31 décembre - A nouveau dans la capitale lombarde.

Janvier 1797

Mois de janvier 1797
  • 1er au 6 janvier - Napoléon est à Milan.
  • 7 janvier - Il quitte Milan en direction de Parme, à l'est-sud-est.
  • 8 janvier - Il pousse jusqu'à Bologne, revient le soir à Reggio de Lombardie [Reggio Emilia] puis, dans la nuit, retourne sur Vérone.
  • 9 janvier - Il retrouve l'armée au siège de Mantoue.
  • 10 janvier - A nouveau Vérone puis Bologne. Certains auteurs placent ce jour-là l'entrevue de Bonaparte avec le diplomate prussien Girolamo Lucchesini (d'autres situent l'entrevue bolognaise un mois plus tard, le 21 février, après le traité de Tolentino).
  • 11 janvier - Cap au nord-nord-ouest pour Borgoforte, où il passe le Pô, puis au nord pour Roverbella en contournant Mantoue toujours assiégée.
  • 12 janvier - Il remonte sur Vérone, tandis que le général Alvinczy, lui, descend sur la rive orientale du Lac de Garde  en direction de Rivoli Veronese .
  • 13 janvier - A 23 heures, Napoléon quitte Vérone pour une marche nocturne vers Rivoli.
  • 14 et 15 janvier - Ces jours-là se déroule, sur un vaste champ de bataille  entre le village de Rivoli Veronese  et les contreforts du Monte Baldo , la bataille de Rivoli, nouvelle grande victoire de Bonaparte, à l'issue de laquelle les espoirs autrichiens de débloquer Mantoue vont se trouver anéantis. Le 15, alors que le général Barthélemy Joubert parachève la victoire, Bonaparte est à Villafranca di Verona, Roverbella, Vérone et finalement à Castelnuovo où il couche. Mais il repart nuitamment vers Mantoue, emmenant les troupes des généraux Masséna et Victor.
  • 16 janvier - Se déroule aux portes de Mantoue la bataille de La Favorita, lors de laquelle la sortie de Wurmser de la ville assiégée se solde par un échec.
  • 17 janvier - Bonaparte est à Roverbella puis à Vérone.
  • 18 au 29 janvier - Il reste à Vérone. Certains auteurs lui font faire un aller-retour à Mombello le 22 ; cela nous semble peu vraisemblable, Mombello à l'ouest de Monza étant éloigné de 165 kilomètres de Vérone, et les autres lieux nommés Mombello encore plus lointains.
  • 29 janvier - Départ pour Roverbella.
  • 30 et 31 janvier - Il contourne Mantoue, et prend la direction de Bologne qu'il atteindra le 1er février.

Février 1797

Mois de février 1797
  • 1er février - Napoléon est à Bologne.
  • 2 février - Il se rend à Imola, à l'est-sud-est, où il est l'hôte du cardinal Barnaba Chiaramonti, futur pape Pie VII !
  • 3 février - Il continue vers Faenza et Forli, où il séjourne jusqu'au surlendemain.
  • 5 février - Il se rend sur les bords de l'Adriatique : Rimini, puis Pesaro.
  • 6 et 7 février - Toujours à Pesaro.
  • 8 février - Il continue de longer la côte adriatique jusqu'à Sinigaglia [Senigallia].
  • 9 février - Toujours plus au sud-est sur la côte, il atteint Ancône [Ancona] ; il loge au palais du marquis Trionfi.
  • 10 au 12 février - Il est toujours à Ancône.
  • 14 février - Direction Macerata, à 30 kilomètres au sud-ouest, où il reste jusqu'au surlendemain.
  • 16 au 19 février - 25 kilomètres plus loin, le voici le 16 à Tolentino, ville appartenant alors aux Etats Pontificaux [de nos jours dans les Marches]. Demeurant au palais Parisani [devenu palais Bezzi], il va y recevoir des plénipotentiaires du Saint-Siège (le cardinal Alessandro Mattei, l'abbé Lorenzo Caleppi, le duc Braschi et le marquis Camillo VII Massimo), puis signer avec eux le 19 le traité de Tolentino, par lequel le Saint-Siège consent à des pertes financières, territoriales (Avignon et le Comtat Venaissin, ainsi que la Romagne) et patrimoniales (une centaine de tableaux et oeuvres d'art).
  • 20 février - Napoléon remonte à Ancône ...
  • 21 février - ... puis à Pesaro ...
  • 22 février - ... puis à Rimini ...
  • 23 février - ... puis à Ravenne [Ravenna] ...
  • 24 février - ... pour finalement atteindre Bologne, où Joséphine l'attend.
  • 25 au 28 février - Il reste quatre jours à Bologne.

Mars 1797

Mois de mars 1797
  • 1er mars - Il se rend à Mantoue, en compagnie de Joséphine, et s'installe au Palais Ducal .
  • 2 au 8 mars - A Mantoue, Bonaparte met au point sa stratégie pour la campagne qui doit l'amener à marcher sur Vienne.
  • 9 mars - Il porte son Q.G. à Bassano del Grappa, à nouveau au palais Roberti [de nos jours au n° 34 de la Via da Ponta].
  • 11 mars - Il se rend à Asola [Asolo], quelques kilomètres à l'est-nord-est.
  • 12 mars - Il est à Ciano, puis à proximité de ce village franchit le fleuve Piave.
  • 13 mars - Il bivouaque près de Conegliano.
  • 14 mars - Il poursuit vers l'est-nord-est jusqu'à Sacile.
  • 15 mars - Cap à l'est jusqu'à Pordenone.
  • 16 mars - Il traverse le Tagliamento en milieu d'après-midi et porte son Q.G. à Valvasone, jusqu'au surlendemain.
  • 18 au 20 mars - Le 18, Bonaparte se rend à Palmanova, forteresse au tracé "à l'italienne", c'est-à-dire en étoile, au sud d'Udine. Il y reste trois jours, avec un déplacement à Viscone et Medea le 19.
  • 21 mars - Il quitte Palmanova, cap à l'est. Il pénètre en Carniole (alors possession des Habsbourg), atteignant Gradisca d'Isonzo, puis Goritz [Gorizia].
  • 22 au 25 mars - Durant son séjour à Goritz, il peaufine ses plans d'attaque.
  • 26 mars - Napoléon part avec deux divisions vers le nord, avec l'intention de rejoindre André Masséna à Tarvis [Tarvisio].
  • 27 mars - Sur la route de Tarvisio.
  • 28 mars - A Tarvisio, il met cap à l'est, jusqu'à Villach et Klagenfurt, ville de Carinthie sur les bords du lac Wörthersee.
  • 29 au 31 mars - Plusieurs allers-retours entre Villach et Klagenfurt.

Avril 1797

Mois d'avril 1797
  • 1er avril - Ayant quitté Klagenfurt en direction du nord, Napoléon défait l'arrière-garde autrichienne dans les gorges entre Friesach et Neumarkt in der Steiermark.
  • 2 avril - Nouvel aller-retour entre Friesach et Neumarkt.
  • 3 avril - Il défait à nouveau les Autrichiens plus loin au nord, à Unzmarkt, sur les bords de la rivière Mur ; puis il va dormir au château de Schrattenberg à Scheifling [incendié en 1915, il n'en reste que les ruines].
  • 4 et 5 avril - Il reste à Scheifling.
  • 6 avril - Il part pour Judenburg, où il installe son Q.G. jusqu'au 9. Une suspension d'armes de cinq jours est signée le 7 à minuit avec les généraux autrichiens Heinrich Joseph von Bellegarde et Maximilian Friedrich von Merveldt, plénipotentiaires.
  • 10 avril - Napoléon est à Brück an der Mur, à 62 kilomètres à l'est-nord-est.
  • 11 avril - Cap au sud pour Graz, en Styrie.
  • 13 avril - Il quitte Graz pour Leoben, ville-marché sur la Mur, qu'il avait traversée le 10. Il est l'hôte de l'évêque dans l'ancien couvent bénédictin de Göss, à deux kilomètres au sud de la ville. Après un entretien avec les mêmes négociateurs autrichiens Bellegarde (et non Beauregard comme parfois cité) et Merveldt, la suspension d'armes est prolongée jusqu'au 20.
  • 14 avril - Il reste à Göss.
  • 15 avril - Il se rend dans le faubourg de Münchthal, près du pont de la Mur à Leoben, pour une conférence entre plénipotentiaires français et autrichiens.
  • 16 et 17 avril - Toujours à Leoben.
  • 18 avril - Les préliminaires à un traité de paix sont signés à deux heures du matin au château d'Eggenwald par Napoléon Bonaparte, Marzio Mastrilli, marquis de Gallo, et le général Maximilian Friedrich von Merveldt.
  • 19 au 21 avril - A Leoben et au château d'Eggenwald.
  • 22 au 27 avril - Napoléon est à Graz, avec un aller-retour à Palma [nous n'avons pas retrouvé cet endroit] le 24.
  • 28 avril - Il arrive à Laybach [Ljubljana].
  • 29 avril - Il quitte Laybach pour Trieste.
  • 30 avril - A Trieste, il reçoit la ratification par l'Autriche des préliminaires de Leoben. Les opérations militaires de la Campagne d'Italie sont terminées. Napoléon part coucher à Palmanova.

Crédit photos

 Photos par Michèle Grau-Ghelardi.
 Photos par Didier Grau.
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Vous êtes ici : Accueil > Faits historiques > La Première Campagne d'Italie jour après jour
Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]
Site conçu pour une résolution minimum de 1280 x 800 pixels. Dernière modification : 2017-01-14 17:36:49.
Copyright © 2008-2017 Lionel A. Bouchon email et Didier Grau
Hit-Parade
Site optimisé pour mobile Imprimer cette page
Haut de page