Napoleon & Empire

Camille Borghese (1775-1832)

Prince français, Duc de Guastalla

Blason de Camille Borghese (1775-1832)

Camillo Filippo Ludovico Borghese voit le jour dans la ville éternelle le 19 juillet 1775. Il est issu d'une famille noble, illustre et riche, originaire de Sienne. Son père est le neveu du pape Paul V.

Le jeune prince est parmi les premiers transalpins à s'enthousiasmer pour les principes de la Révolution française, certains prétendant qu'il s'agit surtout de sauver le patrimoine de la famille, sévèrement entamé lors de l'entrée des Français en Italie, mais encore considérable (plus de deux millions de revenu annuel).

En 1803, le prince Camille Borghese se rend à Paris où il rencontre le Premier consul. Bien qu'il manifeste d'abord un certain manque d'enthousiasme pour le projet, sa fortune et sa position sociale, conjuguées à quelques intrigues vaticanes, font bientôt de lui le mari de Pauline Bonaparte, veuve du général Charles Victor Emmanuel Leclerc. L'union est célébrée le 6 novembre 18031 au château de Mortefontaine  – propriété de Joseph Bonaparte, dont le rôle a été déterminant dans cette alliance – sans que soit tout à fait respecté le délai d'un an et six semaines récemment instauré par Napoléon Bonaparte avant un remariage consécutif à la perte d'un conjoint.

Le couple s'installe à Rome où la jeune épousée ne tarde pas à mécontenter gravement son nouveau mari par ses relations extra-conjugales. Il faut dire qu'elle se montre elle-même peu satisfaite de son époux, qui lui devient rapidement insupportable. Pauline se tourne alors vers son frère tout-puissant qui expédie à l'armée le mari gênant.

Camille Borghese, récemment créé prince français et décoré du grand-cordon de la Légion d'Honneur, accompagne donc Napoléon Ier en tant qu'officier de la Garde Impériale pour les campagnes d'Autriche en 1805, de Prusse en 1806 et de Pologne en 1807.

Après la paix de Tilsit, il est nommé Gouverneur du Piémont, et s'installe à Turin pour ces nouvelles fonctions.

Il en est naturellement démis à la fin de l'Empire, au profit de l'Autriche. Il se sépare alors de son épouse – avec qui il n'avait plus, de longue date, d'affinités ni de contacts – et s'installe à Rome, puis à Florence.

C'est dans la capitale toscane que le prince Camille Borghese rend son âme à Dieu le 10 avril 1832.

*  *  *
Camille Borghese et son épouse Pauline reçurent en mars 1806 les titres de duc et duchesse de Guastalla, vacants depuis l'extinction de la lignée éponyme en 1746.


Notes

01. Copie de l'acte de mariage de Pauline Bonaparte avec Camille Borghèse

Portrait en médaillon

"Le prince Camille Borghese" par François Pascal Simon Gérard (Rome 1770 - Paris 1837).

Autres portraits

Camille Borghese (1775-1832)
Agrandir
"Camillo Borghese", peint en 1799 par Bernardino Nocchi (Lucques 1741 - Rome 1812).
Retour à la liste des personnalités
Pas de portrait disponible
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Vous êtes ici : Accueil > Personnages de l'Epopée > Liste des personnalités du Consulat et de l'Empire > Camille Borghese
Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]
Site conçu pour une résolution minimum de 1280 x 800 pixels. Dernière modification : 2017-01-13 20:15:17.
Copyright © 2008-2017 Lionel A. Bouchon email et Didier Grau
Hit-Parade

Site optimisé pour mobile Imprimer cette page
Haut de page