N & E
Napoléon & Empire

Jean-Baptiste Isabey (1767-1855)

Commandeur de la Légion d'Honneur

Jean-Baptiste Isabey naît à Nancy le 11 avril 1767.

Elève de Jacques-Louis David dès l'âge de dix-neuf ans, il se fait rapidement remarquer pour la qualité de ses portraits, mais aussi et surtout de ses miniatures, dont il devient le spécialiste incontesté, faisant de ce genre mineur du très grand art.

La qualité de ses ivoires peints à la gouache ou de ses émaux, entourés de cadres précieux ou sertis dans des boîtes d'or, reste insurpassée.

Aussi, sa longévité aidant, connaît-il les plus brillants succès.

La reine Marie-Antoinette lui passe commande, Joséphine et Napoléon sont ses mécènes, les diplomates du Congrès de Vienne se l'arrachent, Charles X le fait officier de la croix de la Légion d'Honneur, la monarchie de Juillet lui confère un poste important, Napoléon III (se souvenant sans doute qu'Isabey a enseigné le dessin et la peinture à sa mère la reine Hortense lorsque celle-ci était adolescente) lui décerne la médaille de commandeur de la Légion d'Honneur.

Celui qu'on surnomme "peintre des rois" ou "portraitiste de l'Europe" meurt à Paris le 18 avril 1855. Sa tombe au Père-Lachaise (20ème division)  mentionne modestement "peintre en miniature" ; à ses côtés repose son fils Eugène (1803-1886), peintre romantique.

Jean-Baptiste Isabey eut l'honneur d'être chargé par Napoléon de dessiner l'Aigle impériale officielle, ainsi que les costumes de son sacre.

Portrait en médaillon

"Jean-Baptiste Isabey (détail d'un tableau le représentant en pied avec sa fille)" par François Pascal Simon Gérard (Rome 1770 - Paris 1837).

Autres portraits

Jean-Baptiste Isabey (1767-1855)
Agrandir
"Autoportrait" peint en 1831 par Jean-Baptiste Isabey.
Jean-Baptiste Isabey (1767-1855)
Agrandir
"Autoportrait". Aquarelle de Jean-Baptiste Isabey.
Vous êtes ici : Accueil > Personnages de l'Epopée > Liste des personnalités du Consulat et de l'Empire >