Napoleon & Empire

Lucien Bonaparte (1775-1840)

Prince de Canino

Blason de Lucien Bonaparte (1775-1840)

C'est le 21 mai 1775 que Lucien Bonaparte voit le jour à Ajaccio , dans la Casa Bonaparte , maison de la famille, rue Malerba (de nos jours rue Saint-Jacques).

Sa carrière politique commence sous le Directoire, avec son élection au conseil des Cinq-Cents (avant l'âge légal, mais il utilise son acte de mariage, lui-même obtenu en se servant de l'acte de naissance de Napoléon).

Profitant d'un nom déjà glorieux et d'une grande facilité de parole, il se hisse au premier rang des membres du Conseil et prend résolument position contre le gouvernement.

Président du Conseil à la veille du 18 brumaire, il joue dans le coup d'État un rôle primordial dont son frère le récompense en le nommant ministre de l'Intérieur.

Il le reste jusqu'en novembre 1800, après quoi il devient ambassadeur à Madrid, où il parvient à nouer une alliance solide entre la France et l'Espagne.

A son retour, en 1802, il entre au Tribunat et fait voter les lois sur le Concordat et la Légion d'Honneur.

Veuf depuis 1800, son remariage avec Alexandrine de Bleschamp veuve Jouberthon, la veuve d'un agent de change, fait éclater au grand jour le conflit qui couve depuis longtemps entre Napoléon et son cadet, qui lui reproche ses tendances tyranniques. Lucien est exilé à Rome où le Pape fait de lui un prince de Canino en février 1808.

Il réside alors alternativement dans son hôtel de Canino  et au château de Musignano , à quelques kilomètres. Il s'adonne à la recherche d'antiquités étrusques, à la sidérurgie pour laquelle il fait venir du minerai de l'île d'Elbe , ou plus simplement à la chasse aux alentours du pavillon  qu'il possède à Cellere.

Craignant d'être arrêté par les troupes françaises lors de leur entrée à Rome en 1810, Lucien s'embarque pour l'Amérique, est intercepté par un navire anglais, et passe les années suivantes en résidence surveillée à Thorngrove.

Pendant les Cent-Jours, rallié à son frère, il devient membre du conseil des ministres présidé par Joseph et tente en vain de préserver les droits de Napoléon II après Waterloo.

Arrêté par les Autrichiens alors qu'il quitte la France sous un nom d'emprunt, il est interné à Turin puis assigné à résidence à Rome et enfin dans sa propriété de Canino.

Après 1821, les alliés le laissent vivre en paix.

C'est le 29 juin 1840, à Viterbo, que Lucien Bonaparte succombe à un cancer de l'estomac, comme son père, sa soeur Pauline et – d'après l'autopsie officielle – son frère Napoléon.

Il repose dans une chapelle de la Collégiale SS. Giovanni e Andrea  de Canino.

*  *  *
Une statue de bronze en pied de Lucien Bonaparte , non loin de la Collégiale, honore sa mémoire à Canino.

Adresse

14, Rue Saint-Dominique. Paris VIIème arrondissement 

L'hôtel de Brienne, sis à cette adresse, est acquis par Lucien Bonaparte en 1802 ; il le revendra à sa mère en 1805.

9, Rue de Bourgogne. Paris VIIème arrondissement 

C'est à cette adresse, toute proche de l'Hôtel de Brienne, que Lucien installe en 1802 sa maîtresse la veuve Jouberthon, avant de l'épouser l'année suivante.

Portrait en médaillon

"Lucien Bonaparte, prince de Canino", par François-Xavier Fabre (Montpellier 1766 - Montpellier 1837).

Autres portraits

Lucien Bonaparte (1775-1840)
Agrandir
"Lucien Bonaparte, prince de Canino", par Robert Lefèvre (Bayeux 1755 - Paris 1830).
Lucien Bonaparte (1775-1840)
Agrandir
"Lucien Bonaparte". Gravure de Jacques Reattu (Arles 1760 - Arles 1833).
Lucien Bonaparte (1775-1840)
Agrandir
"Lucien Bonaparte". Dessin de Jean-Auguste-Dominique Ingres (Montauban 1780 - Paris 1867).
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Vous êtes ici : Accueil > Personnages de l'Epopée > Liste des personnalités du Consulat et de l'Empire > Lucien Bonaparte
Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]
Site conçu pour une résolution minimum de 1280 x 800 pixels. Dernière modification : 2017-01-13 20:15:17.
Copyright © 2008-2017 Lionel A. Bouchon email et Didier Grau
Hit-Parade

Site optimisé pour mobile Imprimer cette page
Haut de page