Napoleon & Empire

Gaspard Monge (1746-1818)

Comte de Péluse, Grand officier de la Légion d'Honneur

Blason de Gaspard Monge (1746-1818)

Gaspard Monge naît le 10 mai 1746 à Beaune (sa maison natale se situe au n° 5 de la rue qui porte aujourd'hui son nom), dans une famille appartenant à la petite bourgeoisie.

Après des études au collège de Beaune puis à celui de la Trinité à Lyon, il enseigne dès l'âge de dix-sept ans les sciences physiques.

En quelques années, il devient un des mathématiciens les plus en vue du royaume (publiant des mémoires à l'Académie des sciences dans des domaines aussi divers que le calcul des variations, la géométrie infinitésimale, la théorie des équations aux dérivées partielles et la combinatoire) et s'intéresse également à la physique, la chimie et la métallurgie.

La Révolution française le voit s'engager en politique. Membre du Club des Jacobins dès 1790, il fait partie le 10 août 1792 des six membres du conseil exécutif provisoire, et occupe le poste de ministre de la Marine, qu'il conserve aux débuts de la Première République.

Avec Condorcet, Laplace, Lagrange et Borda, il fait partie de la Commission Centrale qui met au point un système d'unification des poids et mesures : le système décimal. Il est également l'un des promoteurs du calendrier républicain.

Il participe par ailleurs à la création de l'École normale supérieure et de l'École polytechnique, et enseigne la géométrie dans ces deux écoles.

Membre de la commission des sciences et des arts lors de la campagne d'Italie (1796-1797), il y rencontre le général Napoléon Bonaparte. Lui vouant à partir de ce jour-là une admiration et une amitié sans borne, il est tout naturellement chargé de mission dans celle d'Égypte (1798-1799).

Membre après le 18 brumaire du Sénat conservateur (une des trois assemblées législatives sous le Consulat et l'Empire), il préside cette assemblée de mai 1806 à juillet 1807. Son dévouement à l'Empereur lui vaut d'être nommé grand officier de la Légion d'Honneur et anobli (créé comte de Péluse).

Tombé en disgrâce à la Restauration, il est victime de plusieurs crises d'apoplexie et s'éteint le 28 juillet 1818 à Paris.

*  *  *
L'imposant tombeau de Gaspard Monge se trouve au cimetière parisien du Père-Lachaise, division 18 . En décembre 1989, ses cendres furent transférées au Panthéon , dans le caveau VII , à l'occasion du bicentenaire de la Révolution.


*  *  *

Philatélie : La Poste de la République Française a émis en 1990 un timbre de 2,50 F  à l'effigie de Gaspard Monge.

*  *  *

Franc-maçonnerie : Gaspard Monge fut en 1779 l'Orateur de "L'Union Parfaite du Corps du Génie" où il avait été initié, puis membre, entre autres, de la loge militaire "L'Union parfaite", de Mézières.

*  *  *

Place Monge au coeur de Beaune, une statue de bronze honore la mémoire du natif de la cité .

*  *  *

Une place et une rue de Paris portent son nom, ainsi qu'un cratère de la Lune.

Adresse

7-9, Rue Bonaparte. Paris VIème arrondissement 

C'est ici que réside Gaspard Monge en 1803.

3, Rue Neuve Belle-Chasse. Paris VIème arrondissement 

L'actuel n° 31 de la rue Bellechasse est l'adresse du comte de Péluse en 1811. Il y meurt en 1818.

Portrait en médaillon

"Gaspard Monge, comte de Péluse" par Jean-Baptiste Mauzaisse (Corbeil 1784 - Paris 1844).

Autres portraits

Gaspard Monge (1746-1818)
Agrandir
"Gaspard Monge", gravure du XIXème siècle.
Gaspard Monge (1746-1818)
Agrandir
"Gaspard Monge, comte de Péluse". Gravure de François-Séraphin Delpech (Chaillot 1778 - Paris 1825).
Gaspard Monge (1746-1818)
Agrandir
"Gaspard Monge, comte de Péluse, en grand habit de Président du Sénat conservateur", par Naigeon Elzidor (Paris 1797 - Paris 1867).
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Vous êtes ici : Accueil > Personnages de l'Epopée > Liste des personnalités du Consulat et de l'Empire > Gaspard Monge
Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]
Site conçu pour une résolution minimum de 1280 x 800 pixels. Dernière modification : 2017-01-13 20:15:17.
Copyright © 2008-2017 Lionel A. Bouchon email et Didier Grau
Hit-Parade

Site optimisé pour mobile Imprimer cette page
Haut de page