Napoleon & Empire

Pierre-Roger Ducos dit Roger Ducos (1747-1816)

Comte de l'Empire

Blason de Pierre-Roger Ducos dit Roger Ducos (1747-1816)

Pierre-Roger Ducos naît le 25 juillet 1747 à Montfort-en-Chalosse, en Gascogne.

Avocat à Dax, il est élu par le département des Landes à la Convention où il vote la mort de Louis XVI.

Sa prudence lui dictant de se faire remarquer le moins possible, il s'occupe surtout du Comité des secours publics et ne participe pas à la chute de Robespierre. De retour dans les Landes, il reprend ses fonctions de président du tribunal criminel que son élection lui avait fait quitter.

Il quitte de nouveau sa province à la demande de Paul Barras qui le fait élire Directeur à la place de Merlin de Douai le 18 juin 1799. Barras en est pour ses frais : son homme de paille, fine mouche, fait cause commune avec Emmanuel-Joseph Sieyès. Complice du coup d'Etat du 18 brumaire, nommé troisième consul provisoire, il accepte par la suite un siège au Sénat conservateur et est créé comte d'Empire en mai 1808.

Dans ce parcours intelligent, Ducos a commis une faute : le vote de la mort du roi. Exilé en 1816 lors de la seconde Restauration comme régicide, il part en Allemagne où, victime d'un accident d'attelage près d'Ulm, il meurt dans cette ville. Sa date de décès couramment indiquée est le 16 mars alors que, selon le témoignage écrit de son fidèle domestique Pierre Romeus, détaillant par le menu les événements, Roger-Ducos meurt le 4 avril, est mis en cercueil le 7 et la messe d'obsèques est dite le 8. Témoin oculaire, organisateur et responsable de l'inhumation, sa chronologie très cohérente est à privilégier.

*  *  *
Roger-Ducos lui ayant aussi demandé de porter son coeur en l'église de Narosse où il possédait plusieurs propriétés, Pierre Romeus exécuta cette dernière volonté et, le 22 octobre 1816, déposa l'urne dans le sol de l'église creusé à cet effet. Ce fut cette urne que l'abbé Bayse découvrit par hasard en 1991 à l'occasion d'autres fouilles entreprises suite à des découvertes fortuites et à des travaux. Elle était exactement à l'endroit indiqué par Romeus. Depuis, une plaque  indique son nouvel emplacement dans le sol à droite du choeur. Quant à la dépouille mortelle, elle n'a jamais été retrouvée à ce jour. En décembre 1944, l'église et le cloître furent en grande partie détruits lors d'un bombardement.

*  *  *

Roger Ducos est le frère de Nicolas Ducos, général et baron d'Empire.

Adresse

88-90, Rue Bonaparte. Paris VIème arrondissement 

Une des adresses parisiennes du comte Roger-Ducos.


Remerciements

Cette notice biographique a été rédigée par Mme Marie-Christine Pénin (voir son site Tombes et Sépultures), et mise en ligne avec son aimable autorisation. Elle nous a par ailleurs grâcieusement fourni la photo de la plaque mortuaire du comte.

Portrait en médaillon

"Pierre-Roger Ducos dit Roger Ducos". Gravure du XIXème siècle.
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Vous êtes ici : Accueil > Personnages de l'Epopée > Liste des personnalités du Consulat et de l'Empire > Roger Ducos
Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]
Site conçu pour une résolution minimum de 1280 x 800 pixels. Dernière modification : 2017-01-13 20:15:17.
Copyright © 2008-2017 Lionel A. Bouchon email et Didier Grau
Hit-Parade
Site optimisé pour mobile Imprimer cette page
Haut de page