N & E
Napoléon & Empire

Bataille d'Ulm

Date et lieu

  • 15 au 20 octobre 1805 à Ulm, en Bade-Wurtemberg, à la frontière avec la Bavière.

Forces en présence

  • Armée française (80 000 hommes), sous le commandement de l'Empereur Napoléon 1er.  
  • Armée autrichienne (40 000 hommes), sous les ordres du Prince Jean de Liechtenstein et du général Karl Mack von Leiberich.  

Pertes

  • Armée française : 500 hommes tués, 1 000 blessés  
  • Armée autrichienne : 4 000 hommes tués, 25 000 prisonniers  

Le 15 octobre 1805, suite à une demande de reddition adressée aux Autrichiens et restée sans suite, Napoléon prend l'offensive vers 14 heures 30 en envoyant le général Henri-Gatien Bertrand Henri-Gatien Bertrand puis le général Jean-Pierre Firmin Malher Jean-Pierre Firmin Malher (VIe Corps), lequel réussit à prendre les hauteurs de Michelsberg [48.41168, 9.98326], au nord-nord-ouest d'Ulm :

Ulm : les hauteurs du Michelsberg
Les hauteurs du Michelsberg, au nord-nord-ouest d'Ulm

Dans le même temps, le général Louis-Gabriel Suchet attaque le Frauensberg Le Frauensberg à Ulm (vue numéro 1) Le Frauensberg à Ulm (vue numéro 2) [48.41173, 9.98812], tout proche, au nord.

Parallèlement, le même jour, la ville d'Ulm Ulm (vue numéro 1) Ulmer Münster est complètement encerclée par les maréchaux Jean Lannes et Michel Ney, et les généraux Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont et Louis-Gabriel Suchet.

Dans la soirée, le général Louis Henri Loison Louis Henri Loison parvient aux portes de la cité, mais est repoussé.

Ulm : vue générale
Ulm : vue générale depuis le Michelsberg

Le lendemain, Napoléon décide de ne pas attaquer la ville tandis que Karl Mack von Leiberich Karl Mack von Leiberich, lui, temporise en attendant l'arrivée prochaine des Russes. Toutefois, redoutant le manque de nourriture et après un court bombardement, il cède et négocie avec Napoléon les conditions d'une reddition, laquelle s'effectue le 20 octobre.

Plus de 20 000 fantassins autrichiens sont capturés, appartenant aux régiments d'infanterie suivants :

  1. N° 1 (Empereur François II)
  2. N° 3 (Archiduc Charles)
  3. N° 8 (Archiduc Louis)
  4. N° 11 (Archiduc Rainer)
  5. N° 12 (Friedrich marchese Manfredini)
  6. N° 15 (Freiherr Carl von Riese)
  7. N° 24 (Carl von Auersperg)
  8. N° 28 (Michael von Fröhlich)
  9. N° 36 (Johann Karl Kolowrat-Krakowsky)
  10. N° 41 (Friedrich von Sachsen-Hildburghausen)
  11. N° 54 (Joseph Froon von Kirchrath)
  12. N° 57 (Joseph Maria von Colloredo-Mels und Wallsee)
  13. N° 64 (Johann Gabriel Chasteler de Courcelles)

Pas moins de 60 canons et 40 drapeaux sont également pris. La victoire de Napoléon est totale.

Carte de la bataille d'Ulm

Batailles napoléoniennes - Carte de la bataille d'Ulm

Tableau - La reddition d'Ulm. Peint par Charles Thévenin (1764 –1838).

Batailles napoléoniennes - Tableau de la bataille d'Ulm -

La Campagne d'Allemagne de 1805 jour après jour  La Campagne d'Allemagne de 1805 jour après jour

Crédit photos

 Photo de Lionel A. Bouchon Photos par Lionel A. Bouchon.
 Photo de Marie-Albe Grau Photos par Marie-Albe Grau.
 Photo de Floriane Grau Photos par Floriane Grau.
 Photo de Michèle Grau-Ghelardi Photos par Michèle Grau-Ghelardi.
 Photo de Didier Grau Photos par Didier Grau.
 Photo de divers auteurs Photos par des personnes extérieures à l'association Napoléon & Empire.