N & E
Napoléon & Empire

Pierre-Augustin Berthemy (1778-1855)

Chevalier de l'Empire

Pierre-Augustin Berthemy (1778-1855)
Blason de Pierre-Augustin Berthemy (1778-1855)

C'est le 16 mai 1778 que Pierre Augustin Berthemy voit le jour à Montier-en-Der, en Champagne, dans une famille modeste (son père est perruquier). Engagé le 20 décembre 1798 (30 frimaire an VII) au 8ème régiment de cavalerie, il est affecté à l'armée du Rhin et devient sous-lieutenant dès août 1800. L'année suivante, Berthemy est aide de camp du général d'Hautpoul.

Il est blessé à Austerlitz, le 2 décembre 1805, puis à nouveau deux ans plus tard à Eylau (8 février 1807). Ces deux blessures lui valent la Légion d'honneur pour la première, le grade de capitaine et la charge d'officier d'ordonnance de l'Empereur pour la seconde.

A la fin de cette année 1807, Berthemy accompagne Anne-Jean-Marie-René Savary à Saint-Pétersbourg; puis part aux Baléares en compagnie du jeune François Arago, sur ordre de Joachim Murat pour une mission, fertile en péripéties, qui dure plus d'un an et détériore sérieusement sa santé.

En mars 1810, quelques mois après son retour, promu chef d'escadron, Berthemy obtient le poste plus reposant de gouverneur du château de Valençay où séjournent les membres de l'ex-famille royale espagnole. Il conserve ses fonctions, qui lui ont valu le titre de chevalier en septembre 1810, jusqu'en février 1811.

Promu major en avril 1812, Pierre-Augustin Berthemy passe le mois suivant au service du roi de Naples, Joachim Murat, dont il devient l'aide de camp. En août, il est colonel. A nouveau blessé lors de la bataille de la Moskowa, il n'en reçoit pas moins du maréchal Berthier la mission de porter une lettre au général Koutousov (21 et 22 octobre 1812).

Commandeur de la Légion d'honneur en décembre 1812, Berthemy est fait général à titre napolitain en décembre de l'année suivante et se montre un sujet fort dévoué à son roi en signant avec le général Graham, en janvier 1814, une convention fort contraire aux intérêts de la France.

Pierre-Augustin Berthemy rentre en France en juillet 1814, se rallie aux Bourbons, puis retourne quelques mois à Naples pour y régler des affaires et quitte le pays avant l'échec de la tentative de reconquête menée par Murat.

Redevenu colonel français, Berthemy participe en 1823 à l'expédition d'Espagne et y gagne ses galons de maréchal de camp (général). Mis en disponibilité jusqu'en 1830, il reprend du service sous Louis-Philippe et ne quitte définitivement l'armée qu'en 1840.

Pierre Augustin Berthemy meurt sous le Second Empire, le 31 janvier 1855 et est enterré dans le cimetière du Père Lachaise, 28ème division .




Carrière militaire détaillée


Blessures au combat

Reçoit un coup de feu dans le flanc gauche à Austerlitz le 2 décembre 1805.
Est frappé par un biscaîen à Eylau le 8 février 1807.
A la bataille de la Moskowa, le 7 septembre 1812.


Premier engagement

Cavalier au 8e régiment de cavalerie, le 20 décembre 1798.


Évolution de carrière

Fourrier le 30 mars 1800.
Maréchal des logis le 11 mai 1800.
Sous-lieutenant à titre provisoire le 14 août 1800, nomination confirmée le 8 février 1801.
Lieutenant le 5 septembre 1806.
Capitaine le 14 février 1807.
Chef d'escadron le 17 juillet 1808.
Major en second le 19 avril 1812.
Colonel le 4 août 1812.
Général de brigade à titre napolitain le 14 décembre 1813.
Maréchal de camp à titre français en 1823.


États de service

Aide de camp du général d'Hautpoul le 12 septembre 1800.
Ordonnance de Napoléon 1er en 1807.
Gouverneur du château de Valençay de mars 1810 à février 1811.
Aide de camp du maréchal Joachim Murat le 10 mai 1812 .
Chef d'état-major de la division de cuirassiers Roussel d'Hurbal en 1823.


Portrait en médaillon

[<<] [<]
Retour à la liste des personnalités
Pas de portrait disponible
[>] [>>