N & E
Napoléon & Empire

Jean-Baptiste Paulin Guérin, dit Paulin-Guérin (1783-1855)

Jean-Baptiste Paulin Guérin naît à Toulon le 25 mars 1783.

Après s'être consacré, comme son père, à la serrurerie dans sa ville natale puis à Marseille, il vient s'installer à Paris, où il travaille pour François Gérard et dans l'atelier de François-André Vincent.

Remarqué en 1812 pour son "Caïn après le meurtre d'Abel", qui est acheté par le gouvernement, il voit sa carrière enfin lancée.

Il s'en suit sur plus de trois décennies une belle série de toiles sur des sujets bibliques ou mythologiques : "Jésus mort et la Mère des douleurs" pour la cathédrale de Baltimore (tableau qui lui vaut une médaille d'or), "Anchise et Vénus" qu'acquiert le gouvernement en 1824, "Ulysse en butte au courroux de Neptune", "Adam et Eve exilés du paradis terrestre", "La sainte Famille attristée par le pressentiment de la passion du Sauveur", "Trait de dévouement du chevalier Roze lors de la peste de Marseille en 1720", "Jésus en croix entre le génie du bien et du mal", "Sainte Catherine", "La conversion de saint Augustin"...

Toutefois, c'est dans l'art du portrait qu'il atteint ses plus grandes réussites. Les plus remarqués sont ceux de Charles Nodier, de l'abbé Lamennais, de Pierre-Simon de Laplace , des maréchaux Bessières , Lannes , Marmont  et Suchet , de Chateaubriand , de Louis XVIII et de Charles X.

Jean-Baptiste Paulin-Guérin décède à Paris le 19 janvier 1855. Il repose dans la 9ème division du cimetière du Montparnasse .

Portrait en médaillon

"Jean-Baptiste Paulin Guérin" par Robert Jacques François Faust Lefèvre (Bayeux 1755 - Paris 1830).
Vous êtes ici : Accueil > Personnages > Biographies >