N & E
Napoléon & Empire

Anton Lipthay de Kisfalud et Lubelle (1745-1800)

Baron

Anton Lipthay de Kisfalud et Lubelle (1745-1800) Agrandir
Blason de Anton Lipthay de Kisfalud et Lubelle (1745-1800)

Anton Lipthay (ou Liptay) naît en 1745 (la date exacte est inconnue) à Szécsény (comitat de Nógrád), en Hongrie, dans une famille dont la noblesse remonte à 1248.

Le début de sa carrière dans l’armée autrichienne est mal documenté. On sait toutefois qu’il atteint le grade de major en 1788, celui de lieutenant-colonel l’année suivante, de colonel en 1793 et enfin de generalmajor (général de brigade) le 1er mai 1795.

Durant la campagne d’Italie, son unité est intégrée à la division Eugène Guillaume de Mercy d’Argenteau. Elle se bat contre les Français à Voltri le 10 avril 1796 puis à Montenotte les 11 et 12. Elle accompagne ensuite la retraite de l’armée autrichienne et observe sans intervenir la traversée du Pô par Napoléon Bonaparte, à Piacenza, le 7 mai. Le lendemain, Lipthay est attaqué et battu à Fombio. Il reçoit peu après la mission de s’emparer de la forteresse de Peschiera del Garda , appartenant aux Vénitiens, et de s’y installer avec ses 4 500 soldats. Il s’en acquitte avec succès. La défaite de l’armée autrichienne à Borghetto l’oblige à reculer dans le Tyrol.

Lipthay participe ensuite à la première tentative de délivrance de Mantoue [Mantova] , menée par Dagobert Sigmund von Wurmser. Sa division est battue le 3 août 1796 à Castiglione delle Stiviere par celle du maréchal Charles Augereau. Deux jours plus tard, il subit le même sort au cours de la bataille de Castiglione proprement dite, qui oppose cette fois des effectifs beaucoup plus importants, dirigés par les généraux en chef. Lipthay est grièvement blessé à cette occasion. Il se remet cependant assez vite et participe, sous le commandement de Josef Alvinczy von Borberek, à la nouvelle offensive autrichienne qui échoue à Arcole. Durant ces opérations, il se distingue lors de la seconde bataille de Bassano (6 novembre), une des rares victoires autrichiennes de la campagne.

Début 1797, il dirige une des colonnes de l’armée d’Alvinczy qui convergent sur Rivoli. Lors des combats, Lipthay récolte quelques succès initiaux, vite effacés par l’arrivée du maréchal André Masséna.

En 1799, lorsque la guerre reprend, il sert à nouveau en Italie. Le 26 mars, Lipthay est blessé à Vérone [Verona] . Il meurt à Padoue [Padova] moins d’un an plus tard, le 17 février 1800, des suites de ces blessures. Entre temps, le 2 octobre 1799, sa promotion au grade de Feldmarschall-Leutnant (général de division) a couronné sa carrière militaire.

Portrait en médaillon

Anton Lipthay de Kisfalud et Lubelle. Gravure anonyme du XVIIIème siècle.
[<<] [<]
[>] [>>
Accueil
Haut de page