Napoleon & Empire

François Omer Granet (1758-1821)

Chevalier de la Légion d'Honneur

François Omer Granet (1758-1821)

Né le 16 novembre 1758 et décédé le 10 septembre 1821 à Marseille. Fabricant de tonneaux de son métier.

En juillet 1789, emprisonné comme responsable des émeutes qui ont troublé Marseille, François Omer Granet est libéré grâce à l'intercession de Mirabeau.

Administrateur des Bouches-du-Rhône en 1790, député à l'Assemblée législative l'année suivante, il est réélu à la Convention en 1792. Il y siège sur les bancs de la Montagne, coiffé d'un bonnet rouge. Ardent patriote, il prend part au sein des « Marseillais » à la journée du 10 août 1792 et vote la mort de Louis XVI sans appel ni sursis.

En septembre 1793, il entre au Comité de salut public mais démissionne au bout de vingt-quatre heures.

En avril 1794, il cherche sans succès à obtenir la mise hors d'état de nuire de Jourdan Coupe-Têtes, le chef des révolutionnaires d'Avignon, qui se livre dans cette ville à de sanglantes exactions. Il se fait aussi l'accusateur de Louis Fréron et Paul François de Barras, et se montre un des plus violents ennemis de Maximilien Robespierre au 9 thermidor.

Le 16 germinal an III, François Omer Granet est arrêté comme l'un des meneurs de l'insurrection qui a marché sur la Convention. Décrété d'accusation, il est finalement amnistié.

Sous le Consulat et l'Empire, il est successivement adjoint au maire de Marseille, puis maire de la section du Midi dans cette ville, ce qui lui vaut de recevoir la Légion d'Honneur.

Révoqué sous la première Restauration, Granet redevient membre de la Chambre pendant les Cent-jours. Après le second retour du Roi, il tombe sous le coup de la loi du 12 janvier 1816 contre les régicides et doit s'exiler à Bruxelles. Réputé pour sa tenue négligée du temps de la Convention, il porte à présent bas de soie, culotte courte et épée au côté.

Ayant sollicité et obtenu le pardon de Louis XVIII, il rentre à Marseille en 1818.

*  *  *
Il a été rapporté qu'à la Convention Granet siégeait « armé d'un bâton noueux, gros comme le bras »...

*  *  *

Franc-maçonnerie : François Omer Granet fut membre de la loge "Les Philadelphes" à l'orient de Marseille.

Portrait en médaillon

Aucun portrait de François Omer Granet n'est disponible.
Retour à la liste des personnalités
Pas de portrait disponible
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Vous êtes ici : Accueil > Personnages de l'Epopée > Liste des personnalités du Consulat et de l'Empire > François Omer Granet
Liens ] [ Accessibilité ] [ Mentions légales ]
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) ] [ Les webmestres ]
Site conçu pour une résolution minimum de 1280 x 800 pixels. Dernière modification : 2017-01-13 20:15:17.
Copyright © 2008-2017 Lionel A. Bouchon email et Didier Grau
Hit-Parade

Site optimisé pour mobile Imprimer cette page
Haut de page