N & E
Napoléon & Empire

Les déplacements de Napoléon
jour par jour

Itinéraire général (1769-1821)

Napoléon Bonaparte fut un grand voyageur. Sa carrière se déroula sur trois continents, et sa vie s'acheva dans l'hémisphère sud. Ses compagnons d'armes ont, dès son époque, raconté ses déplacements en les détaillant (plus ou moins justement) et les datant (généralement assez précisément). La correspondance de l'intéressé, en tant que militaire puis homme d'État, restant bien entendu la pierre angulaire de toute étude des dits déplacements.

Les historiens et écrivains se sont tout naturellement proposés de suivre à la trace, au jour le jour, le jeune Corse devenu général de la République puis Premier consul et Empereur. Tâche difficile, s'agissant de son enfance et sa jeunesse, minutieuse pour ce qui est de la suite. Dans leurs travaux successifs, Albert Schuermans, Louis Garros et Jean Tulard s'y sont employés.

Nous nous sommes basés principalement sur leurs ouvrages (mais aussi ceux d'autres auteurs, comme Roger Iappini) pour offrir au visiteur de notre site ce qui suit :

  1. D'une part un outil, unique à notre connaissance, qui géolocalise Napoléon au jour le jour, entre sa naissance le 15 août 1769 à Ajaccio et sa mort à Sainte-Hélène le 5 mai 1821 (nous avons choisi d'afficher les coordonnées de latitude et longitude en degrés décimaux DD plutôt qu'en système sexagésimal DMS). Mieux, cet outil permet même de suivre chacun de ses déplacements sur une carte zoomable (nous avons accordé pour cela notre confiance à Google Maps, service mondial de cartographie en ligne existant depuis près de vingt ans).

  2. D'autre part, une narration au quotidien des principales campagnes militaires de Napoléon, comportant des photographies des lieux où il s'est trouvé, et que nous avons nous-mêmes - pour la plupart - visités. Dans la mesure du possible, nous avons retouché numériquement ces images pour supprimer la majeure partie des signes de modernité (éoliennes, fils et pylones électriques, réverbères, fenêtres de toits, panneaux photo-voltaïques, antennes et paraboles, panneaux publicitaires et de signalisation routière ...) afin que le visiteur ait sous les yeux, peu ou prou, ce que l'Empereur lui-même et ses valeureux grognards ont vu.

Tous les déplacements de Napoléon

Déplacements de Napoléon

Où était Napoléon tel ou tel jour ? Quand passa-t-il à tel ou tel endroit ?

Napoléon en Italie

Première campagne d'Italie

Les déplacements du général Bonaparte au cours de la première campagne d'Italie (1796-1797)
1796-1797
Italie Autriche

Pendant un peu plus d'un an, le général Bonaparte arpente de long en large le nord de l'Italie, de Gênes à Vérone ou Mantoue et de Brescia à Florence, avant de pénétrer dans les Alpes juliennes jusqu'aux portes de Vienne. Mais c'est à Milan qu'il passe le plus de temps et qu'il installe Joséphine.

Seconde campagne d'Italie

Les déplacements du Premier consul au cours de la seconde campagne d'Italie (1800)
1800
Confédération Suisse Italie

Cette fois, la campagne ne dure que deux mois. C'est assez pour traverser les Alpes par le col du Grand Saint-Bernard, descendre sur Aoste, Milan et Alessandria, battre les Autrichiens à Marengo, puis s'en revenir par Turin et le col du Mont-Cenis.

Napoléon au Proche-Orient

Campagne de Syrie

Les déplacements du général Bonaparte au cours de la campagne de Syrie (1799)
1799
Égypte Israël

En 1799, l'Israël d'aujourd'hui fait partie d'une Syrie province de l'empire Ottoman. C'est sur ces terres, riches d'une histoire plurimillénaire, que vont se dérouler les combats, dans des lieux dont les noms miroitent du souvenir de la Bible ou des Croisades : Jaffa, Haïfa, Saint-Jean d'Acre, Nazareth, Césarée...

Napoleon & Empire

Napoléon en Allemagne

Campagne d'Allemagne

Les déplacements de Napoléon au cours de la campagne d'Allemagne (1805)
1805
Allemagne Autriche République tchèque

Quand Russes, Autrichiens et Prussiens s'agitent, difficile de les ignorer pour passer comme prévu en Angleterre. L'Empereur traversera donc l'Allemagne et l'Autriche, par Ulm, Munich et Vienne (premier séjour à Schönbrunn) pour fêter l'anniversaire de son couronnement en Tchèquie, à Slavkov u Brna (ou Austerlitz, comme on disait à l'époque).

Campagne de Prusse

Les déplacements de Napoléon au cours de la campagne de Prusse (1806)
1806
Allemagne

Le roi de Prusse publie un ultimatum. Napoléon y voit une invitation. En deux mois, il va visiter Iéna, Auerstaedt, Weimar, Berlin, Sanssouci, et en ramener de précieux souvenirs, tels que l'épée de Frédéric II.

Campagne de Saxe

Les déplacements de Napoléon au cours de la campagne de Saxe (1813)
1813
Allemagne Pologne

Le dernier séjour de Napoléon en Allemagne commence bien. À Lützen et Bautzen, il retrouve ses vieilles habitudes de victoire. Ce sera encore le cas à Dresde. Mais Leipzig se montre beaucoup moins accueillante. Il rentre finalement en France par Hanau et Francfort.

Napoléon en Pologne

Campagne de Pologne

Les déplacements de Napoléon au cours de la campagne de Pologne (1807)
1806-1807
Russie Pologne

Les plaines de Mazovie et de Prusse-Orientale, les bords de la mer Baltique et les ponts de Königsberg, le fleuve Niémen, les beautés architecturales de Varsovie et Poznan, autant de lieux visités par Napoléon durant un périple de sept mois en ces contrées du nord de l'Europe, incluant une villégiature au délicieux château de Finckenstein, en la charmante compagnie d'une belle et tendre Polonaise.

Autant de beautés qui ne peuvent faire oublier, toutefois, la rudesse du climat et la férocité inouïe des combats.

Napoléon en Espagne

Campagne de 1808-1809

Les déplacements de Napoléon en Espagne (1808-1809)
1808-1809
Espagne

Tolosa, Vitoria, Burgos, Madrid, Valladolid, Burgos, Tolosa et retour : Napoléon ne connaîtra jamais de l'Espagne que ce circuit parcouru pour partie à bride abattue. Les montagnes, à Somossiera ou au col de Guadarrama, ne s'étant guère montrées plus accueillantes que la population, pas sûr qu'il en ait gardé un très bon souvenir

Napoléon en Autriche

Campagne d'Autriche

Les déplacements de Napoléon au cours de la campagne d'Autriche
1809
Allemagne Autriche

Napoléon en Russie

Campagne de Russie

Les déplacements de Napoléon pendant la campagne de Russie (1812)
1812
Lituanie Russie Belarus

Ses six mois en Russie coûteront à Napoléon une armée et au pays deux de ses villes les plus prestigieuses : Smolensk et Moscou. Le feu détruira les unes, la neige ensevelira l'autre. Peut-être ceux qui ne furent pas tués en revinrent-ils plus forts. Il est certain qu'ils en revinrent trop peu nombreux pour empêcher la mort de l'Empire.

Napoléon en France

Campagne de France

Les déplacements de Napoléon pendant la campagne de France
1814
France

Après tant de campagnes dans tant de pays, y compris les plus lointains, Napoléon termine sa carrière aux portes de Paris. La Champagne et l'Aisne sont les témoins de ses derniers coups d'éclat ; la Seine-et-Marne de sa chute (presque) finale.

Le vol de l'Aigle

Les déplacements de Napoléon pendant son retour de l'île d'Elbe
1815
France

Napoléon trace un dernier sillon sur le sol français et donne son nom à une route, de la Méditerranée à Grenoble, que seule son audace pouvait rendre légendaire.

Napoléon en Belgique

Campagne de Belgique

Les déplacements de Napoléon pendant la campagne de Belgique
1815
Belgique

La campagne la plus courte de Napoléon sera malheureusement la plus décisive et ne lui donnera pas même l'occasion de revoir la si plaisante grand-place de Bruxelles. Certains se consoleront en songeant que l'Empereur n'a jamais perdu la bataille de Waterloo, pour la bonne raison qu'il n'y a pas eu de bataille à Waterloo même.