N & E
Napoléon & Empire

Châteaux, palais et forts

Sous le Consulat, le parc immobilier français de châteaux, militaires et civils, se remet avec peine des ravages que lui a causés la Révolution : quand ils n'ont pas été détruits (la Bastille n'étant pas un cas isolé) ou brûlés, ces édifices témoins de l'Ancien Régime ont été vandalisés, pillés, dans le meilleur des cas rachetés par des opportunistes qui n'ont pas toujours les moyens de les entretenir ...

Peu à peu, ce que nous appellerions de nos jours "le marché de l'immobilier de luxe" reprend vie, facilité par la stabilité institutionnelle et l'instauration du Code Civil, promulgué le 21 mars 1804, qui définit et garantit le droit de propriété.

Sous l'Empire, l'émergence d'une nouvelle classe sociale aisée, puis la création de la noblesse d'Empire et le retour d'une partie des émigrés vont favoriser ce marché, tant dans le neuf que l'ancien, pour user encore de termes contemporains. Les princes, ducs, comtes, barons que sont les officiers supérieurs, ministres, diplomates, préfets ou financiers (sans omettre la famille impériale) se doivent de tenir leur rang, et l'investissement immobilier en constitue indéniablement la partie la plus visible aux yeux de la cour.

Parallèlement, les ouvrages à vocation militaire se voient entretenus et modernisés pour faire face à la situation de guerre que connaît l'Empire tout au long de son existence.

Qu'en reste-t-il de nos jours ? Au gré de nos pérégrinations, nous avons capturé par l'image l'état actuel de ces édifices. Quelques palais étrangers en rapport avec l'époque ou le sujet nous ont également semblés dignes d'être représentés. La liste ci-dessous ne manquera pas de s'allonger, suite à nos futures excursions.

Il s'agit, deux siècles après l'époque impériale, d'immortaliser l'image de ces bâtisses avant que l'oubli, ou pire encore les lotisseurs immobiliers, ne se chargent de les faire disparaître à jamais.

Châteaux, demeures et forts sous le Consulat et l'Empire    Diaporama des châteaux, palais et forts.
  • AMBOISE (Château d') - 37400 Amboise, France - Cette ancienne propriété du duc de Choiseul puis du duc de Penthièvre, confisquée par la nation en 1792, est offerte par Napoléon à l'ex-consul Roger Ducos. Ce dernier, n'ayant pas les moyens de restaurer l'ensemble, fait détruire une grande partie du bâtiment de 1806 à 1810. Louis-Philippe Ier héritera du château par le biais de sa mère. © 2012 (Coordonnées : 47.41338, 0.98632)
  • AUSTERLITZ (Château d') - 68401 Slavkov u Brna, République Tchèque - C'est dans ce château de style baroque que le Tsar Alexandre Ier et l'Empereur François Ier passent la nuit précédant la bataille d'Austerlitz. Après celle-ci, Napoléon y installe son Quartier Général, et cela jusqu'au 7 décembre. Le 3 décembre, il y fait depuis le balcon une proclamation à ses soldats. Le 6, l'armistice est signé dans la grande salle du château. © 2014 (Coordonnées : 49.15486, 16.87539)
  • BALAGUIER (Fort) - 83500 La Seyne-sur-Mer, France - Cet ouvrage militaire, bâti sous Louis XIII pour compléter la protection de la rade de Toulon, est aux mains des Anglais depuis juillet 1793, la ville de Toulon s'étant livrée à eux. Les 17 et 18 décembre, après un siège de trois mois, le fort (ainsi que celui, voisin, de l'Eguillette) est le théâtre d'âpres combats à l'issue desquels les soldats de la République, guidés par le capitaine Napoléon Bonaparte, commandant de l'artillerie, reprennent la ville. © 2011 (Coordonnées : 43.09440, 5.91076)
  • BORGHESE (Villa) - 00100 Roma, Italie - L'Immeuble Borghese, commandé par le cardinal Scipione Bourgeois à Flaminio Ponce et Vasanzio et construit entre 1613 1614, devient la résidence de Pauline Bonaparte après la fin de l'Empire. © 2013 (Coordonnées : 41.91405, 12.49199)
  • BOURBON (Palais) - 75007 Paris, France - Ce palais, propriété de la famille de Bourbon-Condé jusqu'à la Révolution, abrite le Corps Législatif sous le Consulat et l'Empire. Napoléon fait modifier entre 1806 et 1810 la façade nord par l'architecte Bernard Poyet. © 2011 (Coordonnées : 48.86163, 2.31854)
  • BRIENNE (Château de) - 10500 Brienne-le-Château, France - De 1779 à 1784, le jeune Buonaparte l'aperçoit alors qu'il est élève à l'école militaire. Le 3 avril 1805, l'Empereur y dort sur le chemin de l'Italie. Le 29 janvier 1814 il y bat les Alliés lors de la campagne de France. © 2011 (Coordonnées : 48.39171, 4.52078)
  • BUCKINGHAM (Palais de) - Londres, Angleterre - Cet édifice bâti en 1703 devient propriété du roi George III en 1761, qui en fait sa résidence d'été. Le monarque et son épouse la reine Charlotte apprécient particulièrement le lieu, puisque quatorze de leurs quinze enfants y viennent au monde. © 2011 (Coordonnées : 51.50142, -0.14161)
  • CHAMBORD (Château de) - 45630 Chambord, France - Le plus grand des châteaux de la Loire, édifié sous François Ier, devenu bien national à la Révolution, est offert par l'Empereur au maréchal Berthier en 1809, après la victoire de Wagram. Ce dernier y réside toutefois très peu. A la Restauration, l'Etat rachète Chambord à sa veuve suite à une souscription nationale, et l'offre en octobre 1820 à Henri d'Artois, petit-fils du futur Charles X, âgé de deux mois. © 2012 (Coordonnées : 47.61615, 1.51710)
  • CHAMPLÂTREUX (Château de) - 95270 Epinay-Champlâtreux, France - Propriété de famille (depuis 1567) du comte Mathieu-Louis Molé, ministre de la Justice. © 2011 (Coordonnées : 49.08574, 2.41153)
  • COMBAULT (Château de) - 77340 Pontault-Combault, France - Propriété du maréchal François-Joseph Lefebvre, maire de Combault de 1813 à sa mort en 1820 ; cette fonction reste liée au souvenir du duc de Dantzig, puisque le château est de nos jours l'hôtel de villle de Pontault-Combault. © 2011 (Coordonnées : 48.80134, 2.60756)
  • COMPIÈGNE (Palais Impérial de) - 60200 Compiègne, France - Napoléon y fait séjourner Charles IV d'Espagne, qui vient d'abdiquer, de juin à septembre 1808 ; puis y reçoit Marie-Louise d'Autriche le 27 mars 1810 pour leur première rencontre. Le couple impérial et la cour y reviennent après le mariage, puis l'année suivante. © 2011 (Coordonnées : 49.41850, 2.83039)
  • COPPET (Château de) - 1296 Coppet, Canton de Vaud, Suisse - Propriété de Jacques Necker qui l'acquiert en 1784. Sa fille Madame de Staël, exilée de France sous l'Empire, y reçoit de nombreux intellectuels de toute l'Europe, connus depuis sous le terme de "groupe de Coppet". © 2011 (Coordonnées : 46.31693, 6.19160)
  • COUDREAUX (Château des) - 28200 Marboué, France - En 1808, la demeure est acquise par Michel Ney, maréchal d'Empire, futur prince de la Moskowa. Le "Brave des Braves" y séjourne pendant près de sept ans, dès que ses campagnes lui en laissent le loisir. En 1825, les Coudreaux deviendront la propriété du général Honoré-Charles Reille. © 2012 (Coordonnées : 48.13228, 1.34255)
  • COURCELLES-LE-ROI (Château de) - 45630 Beaulieu-sur-Loire, France - C'est dans ce château de style Renaissance, qu'il avait acheté lors de sa disgrâce de 1804, que le maréchal Macdonald, duc de Tarente, décède le 25 septembre 1840. © 2012 (Coordonnées : 47.55383, 2.76039)
  • COURSON (Château de) - 91680 Courson-Monteloup, France - C'est en 1812 que le général Jean-Thomas Arrighi de Casanova, duc de Padoue, devient propriétaire de ce château par le biais de son mariage avec Anne Rose Zoé, fille d'Henry de Montesquiou. © 2012 (Coordonnées : 48.60016, 2.14772)
  • ÉLYSÉE (Palais de l') - 75008 Paris, France - Le maréchal Joachim Murat acquiert ce palais en août 1805 pour 570 000 francs, le fait rénover par les architectes Barthélémy Vignon et Jean-Thomas Thibault, et s'y installe avec son épouse Caroline Bonaparte. Nommé Roi de Naples en juillet 1808, il cède le palais à l'Etat. Napoléon y réside de manière ponctuelle avec Joséphine, puis avec Marie-Louise jusqu'en 1814. L'Empereur y séjourne une dernière fois du 21 au 25 juin 1815. © 2011 (Coordonnées : 48.87039, 2.31677)
  • FINCKENSTEIN (Château de) - 64-061 Kamieniec, Pologne - Ce château baroque, qui sera malheureusement incendié en janvier 1945 par les hordes soviétiques, est sans doute le lieu où Napoléon vit ses jours les plus heureux. Il y réside en effet avec sa maîtresse polonaise Maria Walewska d'avril à juin 1807, pendant la guerre de la quatrième coalition. C'est également son quartier général, où il reçoit en audience Gebhard von Blücher le 22 avril, et signe le traité de Finckenstein entre la France et la Perse le 4 mai. © 2015 (Coordonnées : 53.76754, 19.37375)
  • FONTAINEBLEAU (Château de) - 77300 Fontainebleau, France - Napoléon réside régulièrement dans ce château, qu'il apprécie au plus haut point. Il y reçoit Pie VII en novembre 1804 avant son sacre (puis l'y fait prisonnier de juin 1812 à janvier 1814 !), ou encore Charles IV d'Espagne en mai 1808. Il y signe son acte d'abdication le 6 avril 1814, et fait ses adieux à sa garde le 20 avril. © 2011 (Coordonnées : 48.40210, 2.69906)
  • GRANGE LA PRÉVÔTÉ (Château de la) - 77176 Savigny-le-Temple, France - Propriété du maréchal Jean-Baptiste Jules Bernadotte et de son épouse Désirée Clary, qui font modifier le château et embellir le parc. Lorsque le prince de Ponte-Corvo devient prince-héritier de Suède et prévoit début 1813 de participer à la sixième coalition qui va se mettre en place contre l'Empire, il cède l'ensemble à son beau-frère le comte Nicolas Clary. © 2012 (Coordonnées : 48.59970, 2.55821)
  • GRIGNON (Château de) - 78850 Thiverval-Grignon, France - En 1803, le général Jean-Baptiste Bessières achète ce château du XVIIe siècle, en briques à chaînages d'angles en pierre calcaire blanche, au beau-père de Michel Ney. Après la mort du maréchal, Napoléon Ier rachète le domaine pour aider sa jeune veuve ; il vient y chasser le loup. © 2012 (Coordonnées : 48.84773, 1.93952)
  • GROSBOIS (Château de) - 94470 Boissy-Saint Léger, France - Propriété de Paul Barras de 1797 à son départ pour Bruxelles après le 18 Brumaire, puis du général Jean Victor Marie Moreau qui doit lui aussi s'exiler en 1804, puis du ministre Joseph Fouché, et même de Napoléon, qui cède finalement le château en 1805 au maréchal Louis-Alexandre Berthier. Ce dernier y donne des fêtes grandioses et y réside jusqu'au début des Cent-Jours et son départ avec Louis XVIII. Le château, achevé vers 1640, forme avec ses deux ailes en avancée de style Louis XIII un bel ensemble encadrant la cour d'honneur et entouré de douves asséchées. © 2011 (Coordonnées : 48.73539, 2.52764)
  • HOFBURG (Palais de la) - Vienne, Autriche - La Hofburg, qui compte plus de 2 600 pièces réparties sur 18 ailes, est la résidence d'hiver des Habsbourg-Lorraine, et donc celle de l'Empereur François II du Saint-Empire, puis du même sous le nom de François Ier d'Autriche. En mars 1810, c'est dans ses murs qu'est célébré le mariage de l'archiduchesse Marie-Louise et de Napoléon (lequel est représenté par Louis-Alexandre Berthier, prince de Wagram). En tant qu'allié, le tsar Alexandre Ier de Russie y est logé durant le congrès de Vienne. © 2009 (Coordonnées : 48.20564, 16.36462)
  • HOUSSAYE (Château de la) - 77610 La Houssaye-en-Brie, France - Ce château, comprenant deux pigeonniers et un donjon tailladé en pierre, entièrement entouré de fossés, est acquis en avril 1801 par le général Charles-Pierre-François Augereau. Celui-ci, devenu maréchal d'Empire et duc de Castiglione, le conserve jusqu'à sa mort, qui survient au château en 1816, et le lègue à sa veuve. © 2011 (Coordonnées : 48.75320, 2.87202)
  • JOUX (Fort de)  25300 La Cluse-et-Mijoux, France - Ce château, surplombant la cluse de Pontarlier et commandant le passage vers la Suisse, déjà prison d'État sous l'Ancien Régime, devient en août 1802 le lieu d'internement de François-Dominique Toussaint Louverture, qui y meurt le 7 avril 1803. © 2011 (Coordonnées : 46.87216, 6.37492)
  • LA BARBEN (Château de) - 13330 La Barben, France - C'est dans les murs de ce château provençal que la princesse Pauline Borghèse, née Bonaparte, vit de 1805 à 1807 des amours tumultueuses avec son chambellan Louis Nicolas Philippe Auguste de Forbin, propriétaire du lieu. © 2011 (Coordonnées : 43.62765, 5.20581)
  • LAEKEN (Château de) - 1020 Bruxelles, Belgique - Le Premier Consul Napoléon Bonaparte séjourne avec son épouse Joséphine de Beauharnais dans ce château au nord de Bruxelles du 21 au 30 juillet 1803, et s'en porte acquéreur. L'Empereur, accompagné de l'Impératrice Marie-Louise, y logent du 14 au 17 mai 1810. En 1812, il offre le château à Joséphine, en compensation de l'Élysée qu'elle occupait alors et qu'il souhaitait récupérer ; cette dernière n'y vint toutefois jamais. © 2013 Ugo Valfer (Coordonnées : 50.88651, 4.35970)
  • LAMASSAS (Château de) - 47340 Hautefage-la-Tour, France - C'est dans ce château familial, construit au début du dix-huitième siècle, que Jean-Girard Lacuée, futur comte de Cessac et ministre de l'Administration de la guerre, naît en 1752, puis passe son enfance et se réfugie pendant la Révolution. © 2012 (Coordonnées : 44.33721, 0.76247)
  • LESEGNO (Château de) - 12076 Lesegno CN, Italie - C'est ce château que le général Napoléon Bonaparte choisit comme Quartier Général le 20 avril 1796, alors qu'il vient d'inaugurer la campagne d'Italie par la victoire de Montenotte quelques jours auparavant. La bâtisse, idéalement située en surplomb de la vallée débouchant sur San Michele Mondovì et Vicoforte, conserve cette fonction jusqu'au 23 avril, pendant toutes les opérations de la bataille de Mondovì. © 2012 (Coordonnées : 44.40169, 7.96369)
  • LOUVRE (Palais du) - 75001 Paris, France - Le plus grand palais d'Europe, résidence royale sous l'Ancien Régime mais délaissé au profit de Versailles, avait été déclaré musée national sous la Révolution. Le Premier consul Napoléon Bonaparte en fait le plus prestigieux musée du monde par l'ampleur et la qualité de ses collections constituées, outre par les anciennes collections royales et les biens saisis à l'Eglise et aux émigrés, par les prises de guerre effectuées en Italie, en Belgique, en Prusse et en Autriche. Il le dote par ailleurs d'un directeur général, qui restera en poste à la Restauration : Dominique Vivant Denon. © 2011 (Coordonnées : 48.86036, 2.33868)
  • LUXEMBOURG (Palais du) - 75006 Paris, France - Ce palais, construit à partir de 1615 à la demande de Marie de Medicis, est affecté en 1795 au Directoire puis, fin 1799, au Sénat conservateur. Cette assemblée, créée par la Constitution de l'an VIII, va tout au long du Consulat et de l'Empire s'assurer de la constitutionnalité des lois. © 2012 (Coordonnées : 48.84790, 2.33730)
  • MAISONS (Château de) - 78600 Maisons-Laffitte, France - Attribué à l'architecte François Mansart, achevé en 1651, un temps propriété du comte d'Artois, le château est acquis en 1804 par le maréchal Jean Lannes, futur duc de Montebello. Jusqu'à sa mort en 1809, il aime à venir s'y reposer entre deux campagnes auprès de son épouse Louise et ses cinq enfants. Sa veuve revend le domaine en 1818 au banquier Jacques Laffitte. © 2011 (Coordonnées : 48.94723, 2.15375)
  • MALMAISON (Château de) - 92500 Rueil-Malmaison, France - Joséphine de Beauharnais l'achète en avril 1799 et le fait réaménager par les architectes Percier et Fontaine. Pendant le Consulat, Napoléon y séjourne souvent. C'est au château que sont décidées la vente de la Louisiane et l'institution de la Légion d'honneur. Joséphine s'y retire après son divorce en 1809, et y meurt le 29 mai 1814. © 2009 Cyril Maillet (Coordonnées : 48.87087, 2.16703)
  • MANTOUE (Palais Ducal de) - 46100 Mantova MN, Italie - A l'issue de la première Campagne d'Italie, c'est au palais Ducal que Napoléon Bonaparte installe son quartier général du 1er au 8 mars 1797. © 2013 (Coordonnées : 45.16006, 10.79733)
  • MARLIA (Villa Reale di) - 55012 Capannori LU, Italie - Lorsqu'elle devient Princesse de Lucca et Piombino, Elisa Bonaparte acquiert la Villa Orsetti, ainsi que la Villa del Vescovo qui la jouxte. Elle fait réunir et réaménager les deux parcs, confie aux architectes Giovanni Lazzarini et Pierre-Théodore Bienaimé la rénovation de la bâtisse, et y installe sa cour. D'importants invités y séjournent, tels Klemens von Metternich et le musicien Niccolo Paganini. La villa Marlia est également le lieu des amours d'Elisa avec le Grand Ecuyer Bartolomeo Cenami. © 2012 (Coordonnées : 43.90007, 10.55600)
  • MARMOUSETS (Château des) - 94510 La Queue-en-Brie, France - Cet élégant édifice présente une ordonnance horizontale animée par un léger décrochement des deux ailes et rythmée par la répétition de pilastres nervurés. Deux colonnes ioniques supportent un balcon en encorbellement, lequel est surmonté d'une mansarde à fronton cintré et sculpté de deux figures d'anges. Il est acquis au début du dix-neuvième siècle par Jean-Baptiste de Nompère de Champagny, puis devient la propriété du général Pierre-Augustin Hulin. © 2012 (Coordonnées : 48.76729, 2.58776)
  • MENARS (Château de) - 41500 Menars, France - Cette bâtisse des XVIIe et XVIIIe siècles, dominant la Loire, est acquise en 1804 par Claude-Victor Perrin, maréchal d'Empire, duc de Bellune. Devenu ministre de la Guerre de Louis XVIII, le maréchal Victor y donnera de somptueuses festivités. © 2012 (Coordonnées : 47.63893, 1.41034)
  • MESNIL-VERCLIVES (Château de) - 27440 Mesnil-Verclives, France - Le château, construit au XVIIIème siècle, devient après la Révolution la propriété du baron Louis Bignon, diplomate et futur auteur d'une Histoire de France sous Napoléon. Il aménage l'église, l'école et fait construire la mairie dans les jardins de l'ancien presbytère. © 2012 (Coordonnées : 49.31927, 1.46887)
  • MIRAMBEAU - (Château de) - 17150 Mirambeau, France - Ce beau château de Saintonge, d'époque Renaissance, est acquis fin juillet 1813 par le comte Charles Duchâtel, directeur général de l'administration de l'Enregistrement et des Domaines. Son épouse Marie-Antoinette Adèle, née Papin, ancienne maîtresse de Napoléon, participe activement les années suivantes à la surveillance des travaux de restauration et d'embellissement. © 2012 (Coordonnées : 45.37533, -0.56584)
  • MONCEY (Château de) - 25870 Moncey, France - Propriété du maréchal Bon-Adrien Jannot de Moncey, dans son village natal. Alors lieutenant, il l'avait achetée en 1789 au marquis du Cheylard. © 2011 (Coordonnées : 47.36308, 6.11964)
  • MONTALIVET (Château de) - 26120 Montmeyran, France - Le jeune Napoléon Bonaparte, alors en poste au régiment de La Fère à Valence, est fréquemment reçu durant l'année 1791 dans cette propriété de famille de son ami Jean-Pierre Bachasson de Montalivet, futur maire de Valence, préfet, comte d'Empire et ministre de l'Intérieur. © 2011 (Coordonnées : 44.84622, 4.95897)
  • MONTALIVET-LAGRANGE (Château de) - 18300 Saint-Bouize, France - Ce château des XVIème et XVIIème siècles, alliant pierre et brique rouge, est acquis en 1807 par le comte Jean-Pierre Bachasson de Montalivet, ministre de l'Intérieur, qui le restaure après la chute de Napoléon, puis l'habite et y meurt en 1831. © 2012 (Coordonnées : 47.27214, 2.900541)
  • MONTGOBERT (Château de) - 02600 Montgobert, France - Cette ancienne propriété du Maréchal de Joyeuse, à l'orée de la forêt de Retz, au coeur du Valois, est acquise en 1798 par Pauline Bonaparte et son mari le général Charles Victoire Emmanuel Leclerc. Elle est ensuite rachetée par le Maréchal Davout, puis par alliances et succession devient la propriété de la famille Suchet d'Albufera. © 2012 (Coordonnées : 49.30972, 3.14435)
  • MONTHORIN (Château de) - 35420 Louvigné-du-Désert, France - C'est en 1807 que le général Jean-Ambroise Baston de Lariboisière fait l'acquisition de ce château d'Ille-et-Vilaine, non loin de sa ville natale de Fougères, et – comme il se doit – du domaine qui l'entoure. Sa famille est inhumée dans une chapelle au bord d'un étang, et un carditaphe y abrite le coeur du valeureux général. © 2011 (Coordonnées : 48.47322, -1.13514)
  • MORTEFONTAINE (Château de) - 60128 Mortefontaine, France - Propriété de Joseph Bonaparte depuis 1798. On y signe en 1800 le traité d'amitié entre la France et les États-Unis d'Amérique dit Traité de Mortefontaine, on y négocie les préliminaires de la paix d'Amiens le 25 mars 1802. On y célèbre également les mariages de Joachim Murat et Caroline Bonaparte le 20 janvier 1800 et celui de Camille Borghèse et Pauline Bonaparte le 5 novembre 1803. © 2011 (Coordonnées : 49.11013, 2.60342)
  • MUSIGNANO (Château de) - 01011 Canino VT, Italie - Cette demeure, acquise par Lucien Bonaparte auprès de l'Eglise en 1808 avec les terres qui l'entourent, le voit s'y installer jusqu'en 1810, puis définitivement après la chute de l'Empire. © 2013 (Coordonnées : 42.433377, 11.72101)
  • NAPLES (Palais Royal de) - 80100 Napoli, Italie - Ce palais du début du XVIIème siècle, résidence des Bourbons régnant sur les Deux-Siciles, devient en 1806 celle de Joseph Bonaparte, puis deux ans plus tard de Joachim Murat. Ce dernier et son épouse Caroline Bonaparte l'enrichissent alors au moyen dedécorations et d'ameublements néoclassiques provenant du Palais des Tuileries. © 2013 (Coordonnées : 40.83610, 14.24923)
  • NOYERS (Château de) - 27720 Noyers, France - Propriété de François de Barbé-Marbois, ministre du Trésor puis premier président de la Cour des Comptes ; ce dernier est enterré dans un petit cimetière à proximité du château. © 2012 (Coordonnées : 49.24215, 1.68017)
  • OSLO (Palais royal d') - Oslo, Norvège - Ce palais est commandé dès son avènement par le nouveau roi de Norvège Charles III (alias Charles XIV Jean de Suède, alias Jean-Baptiste Bernadotte), qui en choisit l'emplacement en 1821, et pose la première pierre en 1825. Une statue équestre du monarque témoigne de cette époque où les deux royaumes, de Suède et Norvège, étaient réunis. © 2010 (Coordonnées : 59.91695, 10.72801)
  • PÉRIGNON (Château de) - 82700 Finhan, France - Ce château a été réaménagé et agrandi en 1750 par la famille du futur maréchal Catherine-Dominique de Pérignon, originaire de Montech, à quelques lieues. Deux tours ont notamment été ajoutées lors de cette extension. © 2012 (Coordonnées : 43.91556, 1.22268)
  • PIPLE (Château du) - 94470 Boissy Saint-Léger, France - Propriété d'un trésorier général des Ponts et Chaussées sous l'Ancien Régime, il est acquis en 1803 par Antoine Joseph Boulay de la Meurthe. De 1812 à 1814 y séjourne Charles Louis Schulmeister, le fameux "espion de Napoléon". Il le revend en 1819 au baron Jean-Conrad Hottinguer, banquier de son état. © 2012 (Coordonnées : 48.75599, 2.51740)
  • PISCINE (Château de la) - 34000 Montpellier, France - Cette "folie" (ainsi se nomment les maisons de plaisance édifiées sous l'Ancien Régime par la noblesse ou la riche bourgeoisie montpelliéraines), achevée en 1771, accueille en 1814 la princesse Elisa Baciocchi, née Bonaparte, grande-duchesse de Toscane, qui loue le château pour trois semaines alors qu'elle a fui l'Italie. © 2011 (Coordonnées : 43.61230, 3.84138)
  • RÉGAGNAC (Château de) - 24440 Montferrand du Périgord, France - Ce château au coeur du Périgord est acquis en 1816 par le maréchal Louis-Nicolas Davout. © 2012 (Coordonnées : 44.77086, 0.89561)
  • REVERSEAUX (Château de) - 28150 Rouvray-Saint-Florentin, France - Propriété du maréchal Laurent de Gouvion-Saint-Cyr à partir de 1807, ce château construit vers 1720 devient son lieu de retraite de fin 1819 à sa mort en 1830. © 2012 (Coordonnées : 48.26800, 1.56592)
  • ROYAL (Palais) - 75001 Paris, France - Ce palais, construit à partir de 1622 à la demande du cardinal de Richelieu, propriété des Bourbon-Orléans de 1661 à 1793, héberge le Tribunat sous le Consulat et l'Empire, jusqu'à la suppression de cette chambre en septembre 1807. © 2011 (Coordonnées : 48.86361, 2.33700)
  • SAINT-DRÉZÉRY (Château de) - 34160 Saint Drézéry, France - C'est en 1791 que Jean-Jacques Régis de Cambacérès acquiert pour 50 000 livres ce domaine, vendu comme bien national par la municipalité de Montpellier (étant lui-même vice-président du conseil municipal, il a pour cela recours à un "homme de paille"). Le duc de Parme, devenu duc de Cambacérès, lègue à sa mort le château à la cathédrale de Montpellier. © 2011 (Coordonnées : 43.73408, 3.98162)
  • SAINT-JOSEPH (Château de) - 13014 Marseille, France - Acheté en avril 1800 par l'armateur marseillais Ignace Antoine d'Anthoine, époux de Rose Clary, soeur de Désirée et de Julie Clary. Le château voit séjourner trois jours le roi d'Espagne Charles IV, contraint à l'exil par l'Empereur, puis en 1826 mourir le maréchal Louis-Gabriel Suchet, gendre du propriétaire. © 2009 (Coordonnées : 43.34522, 5.37990)
  • SAINT-JUST (Château de) - 27950 Saint-Just, France - En 1805, Victor Fanneau de la Horie, propriétaire depuis 1798, vend le château au chevalier Suchet, qui le revend à son frère, le futur maréchal et duc d'Albufera. Ce dernier fait border de peupliers l'allée en 1810, puis à partir de 1816, entreprend de grands travaux : distribution et décor du rez-de-chaussée du logis par l'architecte Lacornée, réameublement avec du mobilier d'époque Empire, nouveau dessin du parc. © 2012 (Coordonnées : 49.11078, 1.43177)
  • SAINT-JUST-SAUVAGE (Château de) - 51260 Saint-Just-Sauvage, France - Propriété du maréchal Guillaume Brune de juin 1797 à son assassinat le 2 août 1815, puis de sa veuve qui y fait rapatrier le corps du maréchal et le conservera au château jusqu'à son propre décès en 1829. © 2011 (Coordonnées : 48.55269, 3.78352)
  • SALÉ (Château) - 06600 Antibes, France - En février 1794, Napoléon Bonaparte est confirmé dans son grade de général de brigade et affecté au commandement de l'artillerie de l'armée d'Italie, à l'état-major à Nice. Il réquisitionne pour son usage personnel ce château sur les hauteurs d'Antibes, et y fait venir sa mère, ses trois soeurs et ses jeunes frères Louis et Jérôme. © 2012 (Coordonnées : 43.58504, 7.11222)
  • SAVIGNY (Château de) - 91600 Savigny-sur-Orge, France - Lieu d'amours secrètes entre Pauline de Beaumont et François-René de Chateaubriand au tournant du siècle, le château devient en août 1802 la propriété du général Louis-Nicolas Davout, qui y fait les années suivantes de nombreux aménagements et procède à plusieurs extensions (le domaine comptera plus de 450 hectares). Le prince d'Eckmühl, devenu maire de la commune, y fait construire une volière ou il aime à donner la becquée aux perdreaux... La maréchale réside jusqu'à son décès en 1868. © 2011 (Coordonnées : 48.67454, 2.35413)
  • SCHÖNBRUNN (Palais de) - Vienne, Autriche - Résidence d'été des Habsbourg-Lorraine, famille régnante du Saint-Empire puis d'Autriche, le château a été construit pour "concurrencer" celui de Versailles, et est d'ailleurs entouré de somptueux jardins à la française. Il voit séjourner dans ses murs Napoléon Ier en novembre 1805 et en mai 1809, suite à ses campagnes victorieuses, et grandir la future impératrice Marie-Louise. Le 22 juillet 1832, leur fils le duc de Reichstadt y succombe dans les bras de sa mère. © 2009 (Coordonnées : 48.18465, 16.31215)
  • SOULT-BERG (Château de) - 81240 Saint-Amans-Soult, France - Construit sur commande du maréchal Jean-de-Dieu Soult, duc de Dalmatie, dans son bourg natal. Le nom du château associe le nom du maréchal et celui de son épouse, née Berg, mais fait aussi allusion au fait qu'il a été édifié au sommet d'une colline. © 2011 (Coordonnées : 43.47259, 2.49376)
  • STOCKHOLM (Palais royal de) - Stockholm, Suède - Jean-Baptiste Bernadotte y est chez lui à partir de 1810 en tant que prince héritier de Suède, puis en tant que roi Charles XIV Jean en 1818. Le palais, un des plus grands au monde encore "en service", compte 1430 pièces. © 2010 (Coordonnées : 59.32652, 18.07070)
  • STUPINIGI (Palazzina di caccia di) - 10042 Stupinigi, Nichelino TO, Italie - C'est à de multiples reprises que Napoléon séjourne dans ce palais de chasse, près de Turin. © 2013 (Coordonnées : 44.99521, 7.60459)
  • TERRASSE (Château de la) - 93390 Clichy-sous-Bois, France - A appartenu au maréchal Kellermann. Le château a été maintes fois démembré et remanié ; subsiste, entre autres, le pavillon de chasse visible sur la photo. © 2011 (Coordonnées : 48.91116, 2.54941)
  • VALENÇAY (Château de) - 36600 Valençay, France - Propriété de Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, qui l'achète en 1803 au comte de Luçay pour 1,6 million de francs. Pour ce prix, le futur Prince de Bénévent bénéficie également du domaine de quelques 12 000 hectares répartis sur vingt-trois communes... Un réaménagement des jardins, un remeublement du château, et la présence aux fourneaux d'Antonin Carême, cuisinier attitré du Prince, et voilà Valençay prêt a accueillir des convives de choix : le roi d'Espagne Ferdinand VII (assigné à résidence il est vrai) est l'hôte le plus assidu, puisqu'il réside au château de 1808 à 1813. © 2011 (Coordonnées : 47.15795, 1.56326)
  • VERSAILLES (Château de) - 78000 Versailles, France - Les comtes de Provence et d'Artois (respectivement futurs rois Louis XVIII et Charles X) y naissent, mais aussi le jeune Louis-Alexandre Berthier, dont la mère est femme de chambre du premier nommé. © 2011 (Coordonnées : 48.80465, 2.12090)
  • VILLETTE (Château de) - 95450 Condécourt, France - Il est la propriété de la famille du maréchal Grouchy, qui y est né, tout comme sa soeur Sophie, future marquise de Condorcet. La famille devra se séparer du château en 1818. © 2011 (Coordonnées : 49.03175, 1.93976)
  • VINCENNES (Château de) - 94300 Vincennes, France - Le duc d'Enghien y est exécuté le le 21 mars 1804 dans les fossés entourant le fort, et y repose pour l'éternité au sein de la Sainte-Chapelle. © 2011 (Coordonnées : 48.84278, 2.43607)

Remerciements

Nous exprimons notre gratitude :
  1. au duc Suchet d'Albufera, propriétaire du domaine de Montgobert, qui en 2012 nous a facilité la prise de vue du château et nous a, en personne, conduits à la tombe du général Leclerc, située au plus profond du parc ;
  2. à Madame Véronique Pardoux, qui nous a accueillis dans son château de Régagnac au printemps 2011 ;
  3. à Monsieur Milan, fils du propriétaire du château de Monthorin en 2011, qui nous a permis de photographier le château et l'intérieur de la chapelle abritant le coeur du général de Lariboisière.
  4. à Messieurs Cyril Maillet et Ugo Valfer, qui nous ont grâcieusement fourni respectivement la photo du château de la Malmaison et celle du château de Laeken.

Crédit photos

 Photos par Lionel A. Bouchon.
 Photos par Marie-Albe Grau.
 Photos par Floriane Grau.
 Photos par Michèle Grau-Ghelardi.
 Photos par Didier Grau.
 Photos par d'autres photographes, avec nos remerciements.
Suivez le site sur les réseaux sociaux
Partager la page sur les réseaux sociaux
Imprimer cette page